Rude Boy Train

WESTBOUND TRAIN-DEDICATION-AUTOPROD

UN PEU D’HISTOIRE : Westbound Train, c’est le groupe de Boston mené par la voix soulissime d’Obi Fernandez, un chanteur comme on en fait peu. Entouré par une floppée de pointures, ils enregistrent dès 2002 leur premier opus « Searching For A Melody » au Version City chez King Django. C’est directement une claque… Des compos géniales, une interprétation de haut niveau, le groupe se révèle excellent dans tous les domaines, du ska le plus trad aux reggaes beaucoup plus modernes, façon Californienne.

En 2005, ils sortent « Five To Two » chez Stomp Records et ça monte encore d’un cran… La voix d’Obi Fernandez progresse et la prod est bien plus assurée. Une impression de tout bon encore renforcé par deux featurings de classe sur trois hits : Alex Desert  qui donne a « Soapbox » et « To Know » de faux airs d’Hepcat alors que les californiens sont en sommeil et King Django sur « Lyrics Architects » , une bombe early dancehall.

Le groupe devient un incontournable de la scène US, est embarqué sur le Warp Tour et signe chez Hellcat pour son troisième album « Transitions » qui sort en 2006… On croit alors la troupe au sommet tant tout est ici flamboyant : la voix d’Obi est majestueuse et les chœurs associés au diapason… Rich Graiko et Josh Cohen font des merveilles aux cuivres, Thad Merrit , Jesse Hayes et John De Carlo à la guitare assurent une rythmique vraiment propre au groupe, capable de varier entre swing 60’s, funky reggae, rocksteady soul ou roots, pendant que Gideon Blumenthal se révèle un clavier au talent assez diabolique, Corey Williams emballant le tout dans des arrangements de guitare, slide ou bluesy vraiment toujours impeccables. Read More

DEUX 45 TOURS D’ENFER CHEZ BLACK BIRD RECORDS!

On retourne en Californie pour la sortie de deux somptueux 45 tours édités sur  label Black Bird Record, le label d’Eric « Crucial » Mauries des Steady 45

Au programme, de la soul avec Thee Illusions au top avec deux titres absolument superbes, “Baby Don’t (waste my time)” et “Will You Love My Child” , vocalement délicieux, cuivrés à souhait, du niveau de Daptone et Colemine, large!

Le second est l’oeuvre de Jackie Mendez avec cette fois ci deux titre early reggae et rocksteady aux intonations soul merveilleuses, avec Zak Pike à la guitare, ce qui leurs donne des faux air de Volcanos, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas la référence la plus mauvais en la matière… « Red Flag » et la reprise de « Baby I’m Yours » sont donc les deux pépites à découvrir sur les deux faces de la galette! Read More

THE STEADY 45’S – SWING AND SWAY/DON’T BE LATE – BLACK BIRD RECORDS

 UN PEU D’HISTOIRE : on avait, chez Rude Boy Train, découvert les Steady 45’s en 2015 grâce à Chris Murray et son label Unstrictly Roots qui sortait alors « Greenleaf Special ». Un premier LP assez bluffant à la production sixties formidable et aux compos, qu’elles soient ska, rockstaedy ou reggae, clairement au-dessus de la moyenne. Le groupe, alors mené par Joe Quinones, nous avait encore plus épatés  sur le second album « Trouble In Paradise », avec ses arrangements vintage sublimes, ses orchestrations dignes du grand Coxsone et ses harmonies vocales fabuleuses…

La tournée Européenne qui s’en suivit fit alors un détour inespéré par la France et nous permit de constater que le tout était encore plus formidable en live. Quand Joe Quinones part pour des projets plus personnels, l’activité du groupe semble prendre un coup de frein, même si une nouvelle tournée Européenne avec un nouveau passage par Beauvais grâce à la formidable équipe de l’ASCA et un 45 tours magnifique sorti chez Angel City Records nous démontrerons que les Californiens restent au top…

A l’occasion de leurs dix ans d’existence, ils ont sorti il y a quelques semaines déjà mais seulement en version digitale pour l’instant, une sorte de double EP, avec 7 titres ska sur « Swing And Sway » et six plus reggae et rocksteady sur « Don’t Be Late », le tout devant être édité par le label Black Bird Records sur les deux faces d’un LP en 2023 qu’on attend avec impatience ! Read More

DU NOUVEAU POUR HEPCAT CHEZ BADASONIC RECORDS!

On reste en Californie ce soir pour un des évènement de la décennie, ni plus, ni moins, avec le retour discographique d’Hepcat!

En Californie, pas tout à fait, puisque c’est à notre formidable label Belge Badasonic Records que l’on doit cet exploit, et même si la nouvelle n’est pas des plus fraîche, le 45t étant déjà sorti depuis et même déjà épuisé depuis le jour même de sa sortie le 4 Novembre, comment ne pouvait-on pas vous parler de ce somptueux retour, quand bien même on devra encore se passer pour l’instant des voix magiques d’Alex Desert, de Greg Lee et Deston Berry?

L’instru s’appelle donc « 7 Years Of Plenty », c’est absolument délicieux comme toujours et complété fort joliment en face B d’une version à l’orgue  plutôt réussie de Roger Rivas, le producteur et claviers des Aggrolites! Read More

THE UPSHITTERS – BAD PLACE FOR THE WEAK – EL PASO RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : The Upshitters, c’est le combo Catalan early, boss, skinhead, aggro reggae, rayez la mention inutile, qui nous envoie depuis 2016, un peu au compte goûtes, des compos bien foutues, souvent bien barrées, par vague de 2 ou 4 titres ce qui propose le gros avantage de tenir sur un 45 tours, 45 tours qu’il sortent traditionnellement sur le label El Paso Records.

Le trio composé de Albert Beneït « Lapelldeldiable », Marc Serrats « Xerramequ » et Xavi Angulo « St Ignatius »  n’a pas son pareil pour nous créer des reggae aux ambiances bien forgées, tour à tour spatiale, western ou bien horror ! Faut bien avouer que chez Rude Boy Train, on adore ça !

Alors forcément, quand El Paso annonce un premier LP, nommé « Bad Place For the Weak », qui plus est avec un artwork superbe, on tend forcément une oreille, voire les deux.

LE DISQUE : Dès « Das Boot » qui ouvre le skeud, on retrouve toute la sève de la musique des Upshitters : La cover de la BO du film du même nom, est carré, le son est top, blindé de petit arrangements guitare et percus cachés derrière ce chorus de clavier on ne peut plus entêtant. L’ensemble est relevé d’un texte, plus scandé que chanté, impeccablement posé par Dr Ring Ding… Read More

THE APPETIZERS – LISTEN UP! – BADASONIC RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : On n’a pas vu arriver The Appetizers, et pour cause, la formation du groupe Italien dans les rudes heures de 2020 n’avait pas forcément permis la mise en lumière qu’ils auraient pu espérer… Ils ont donc enregistré ce premier album pendant cette période de pandémie, et c’est Badasonic Records, le label de Brieuc Labiouse et Nico Léonard qui a récupéré le bébé, gage de qualité, lui offrant une belle sortie de qualité avec un artwork curieux mais plutôt joli, et une exposition supérieure à la moyenne…

Voyons donc ce que vaut ce « Listen Up ! » sorti en ce tout début octobre

LE DISQUE : Elle est quand même drôlement belle cette rentrée 2022 et on a le droit à une cascade de sorties plus chouettes les unes que les autres, comme c’est le cas pour le premier album de The Appetizers. Read More

Quand les Wild Man Riddim fricotent avec Rich Graiko

Wild Man Riddim, c’est le gros groupe ska-jazz Norvégienqui nous régale depuis quelques années avec ses compos originales et parfaitement produites.

Leur dernier album, « Panatlantic », sorti il y a un peu plus d’un an, était vraiment taillé pour les fans pointus de ska-jazz, avec des titres parfois pas facilement accessibles.

On les retrouve donc en ce mois d’octobre avec un titre qui devrait réconcilier tout le monde, le formidable « More Horns », titre bien senti puisque c’est accompagné du non moins formidable trompettiste des Attractors, Westbound Train et autres Void Union, j’ai nommé Rich Graiko, qu’il nous balancent cet instru super dansant et forcément hyper cuivrée… Read More

UN 3EME OPUS POUR LA COLLECTION HOT SAUCE D’HARLEM SHUFFLE RECORDS

Harlem Shuffle Records, c’est le label British spécialisé dans la réédition de titres des catalogues des sub-labels de Trojan Records, les Duke, Upsetter, Rio, Gayfeet et consorts.

Après de nombreux 45t toujours extras, dont les plus récents « Lu-Lu Bell/Long Long Time » des Versatiles et « Run Fattie/Hoola Bulla » des Slickers, le label a lancé depuis 2020, une collection en LP, nommée Hot Sauce, superbement illustrée par Alteau De Hardmod, dont chacun des volumes fourmille de perles early reggae et rocksteady de la période 65/75 de ces labels Trojan

Le volume 3 vient d’être annoncé pour le 18 novembre, et il vaut encore son pesant de cacahuètes avec une sélection aux ptits oignons, parmi lesquels on citera une merveilleuse version du « SOUP » des J.J. Allstars, un formidable « Fell Allright des Cables, une tuerie de funky reggae « Lottery Spin » signée Zap Pow ou bien encore une superbe version Dub du « Riding High » des Paragons par Tommy Mc Cook et ses Supersonics, nommée pour l’occasion « Ride Di Dub »! Read More

LIVE REPORT! THE SLACKERS+THE MERCURIALS+ORF SOUND SYSTEM AU BALAJO-05 OCTOBRE 2022 PARIS

Paris oblige, il ne fallait pas être en retard ce mercredi soir pour déguster la prestation de The Mercurials en première partie des inénarrables Slackers.

Il est à peine 20h10 lorsque nous entrons dans l‘historique Balajo déjà plutôt bien rempli et la bande de Montreuil a déjà entamé son set… Sur une base ska plutôt sixties mais pêchu, les six musiciens affichent un niveau surprenant pour un groupe Français aussi récent. Que des compos, la rythmique envoi un swing léger, le lead vocal est bien assuré et les chœurs toujours très travaillés. Rajoutez moi un duo sax-trombone plutôt doué et un soliste guitare pas manchot, The Mercurials balancent leurs titres avec une assurance assez épatante qui cache manifestement beaucoup de travail…

Parfaitement à l’aise sur la petite scène et quoiqu’un peu pénalisés par un son pas encore à la hauteur en ce début de soirée, Ils déroulent des titres parfaitement huilés, ska taillés pour entrainer le public dans la danse, à l’image de « Lookin For »,  d’un « In the Club » tonitruant ou de « Candy » que le public ravi reprend en chœur… Ils savent aussi surprendre avec « Omnia » un titre reggae bien posé, sur lequel le chant se fait ragga avec une assurance assez bluffante… Le set se conclu dans cette belle impression avec leur seul enregistrement à ce jour, « Hey Girl » puis « 49.3 » qui alterne ska et reggae sans un pet de travers… Read More

THE BUSTERS : un single avant le nouvel labum

LOVE IS ART - Single by The Busters | SpotifyBim boum badaboum ! THE BUSTERS, le meilleurs groupe teuton de l’histoire des groupes teutons, revient avec un énième album, et une fois n’est pas coutume, avec un seul chanteur.

Car si le combo né à la fin des 80’s est toujours debout, on peut dire que le line-up a été pas mal chamboulé, et encore dernièrement avec le départ de Dr Ring Ding.

Tout ça pour vous dire que « LOVE BOMBS » contiendra 14 titres et sortira  le 25 novembre, et que le premier single, « Love Is Art », sonne 100 % revival pile comme on aime. Ça se commande par ici. Read More

Page suivante »