Rude Boy Train

Les TOP 2022 de la rédac de Rude Boy Train !

Bim, l’année se termine, alors on vous donne notre top, des fois que vous soyez passés à côté de ces merveilles.

Et on peut dire que les Steady 45’s ont fait l’unanimité.

On se retrouve en 2023. Bonnes fêtes !

BRONSKY

Archives des The Steady 45s | Rude Boy Train Rude Boy Train5 – The Interrupters – In The Wild – Hellcat Records: Même si la bande d’Aimee prend ici quelques détours plus commerciaux, l’album sonne encore méchamment,  comme un bon jab en plein plexus… Je les aime toujours, hein !

4 – Sunny Legacy – Unconditional Love – Autoprod: Jamais un album de reggae Français n’a sonné comme ce formidable « Unconditional Love », une pure pépite manipulant avec brio tous les codes de la musique Ja de la fin des 60’s aux débuts des 70’s

3 – Westbound Train – Dedication – Autoprod: Parce que je l’attendais depuis plus de dix ans, parce que la bande d’Obi Fernandez a réussi à ne pas décevoir cette attente… Read More

Hollie COOK – Happy Hour – Merge Records

https://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/6b/8c/d9/14257259/1540-1/tsp20220509101333/Happy-Hour.jpgUN PEU D’HISTOIRE: Quatrième album en une grosse dizaine d’années pour HOLLIE COOK, fille du batteur des Sex Pistols, et son tropical reggae qui s’est imposé comme une référence outre-Manche.

Et visiblement c’était la mode en 2022 de sortir des albums très courts : 9 titres seulement ici. Mais pourquoi pas si nous n’avons que le bon grain.

Le disque est sorti au début de l’été, mais il n’est pas trop tard pour vous en dire du bien.

LE DISQUE: Le son d’Hollie Cook est très particulier. Son tropical reggae ne sonne pas comme du Skints, combo qui mélange différents styles en y apportant parfois l’énergie du punk, ni comme du Gentleman’s Dub Club, plus classique (mais toujours moderne). Hollie Cook sonne comme du Hollie Cook, et on la reconnait à coup-sûr dès les première mesures. La voix est pop, ça fleure bon la caraïbe de Londres, et l’utilisation du steel pan, ou de sa version digitale, y est certainement pour beaucoup. Read More

THE SPITFIRES – Live At The Electric Ballroom – Catch 22 Records

PrincipalUN PEU D’HISTOIREOn avait bien cru que THE SPITFIRES, groupe majeur de la scène british de ces dernières années, avait tiré sa révérence avec son dernier opus, « Play For Today » sur Acid Jazz, avant de laisser la place à la carrière solo de son frontman, Billy Sullivan.

C’était sans compter du Catch 22 Records (leur label maison) qui a décidé d’entretenir encore un peu la flamme en publiant un album live fleuve (1h27) disponible en double vinyle chez tous les bons revendeurs.

LE DISQUE: « Faire un live, c’est se répéter » disait Joe Strummer. Je suis assez d’accord avec lui, mais il y a des exceptions. Malheureusement, celui des Spitfires n’en fait pas partie. Read More

Soulissime Jr Thomas

Peut être un dessin animé de texte qui dit ’JR THOMAS & CUTLASS CREAM L LOUELORN’JUNIOR THOMAS a fait des merveilles avec ses VOLCANOS et ses deux albums de toute première bourre. C’est désormais avec CUTLASS CREAM que le l’incontournable chanteur américain va vous faire dresser les poils. Il faut dire qu’avec Cutlass Cream, on n’est pas très loin des Volcanos: Scott Abels à la batterie, Ray Jacildo au clavier, Zac Pike à la gratte et quelques autres fines gâchettes.

Et même qu’on nous annonce la sortie d’un album pour printemps prochain (on espère chez Colemine). Read More

THE KUBRICKS – Between Antipodes – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE: On avait un peu perdu de vue THE KUBRICKS, le groupe de Londres à tendance pop, dont on avait fort apprécié le premier Ep, « Wasters & Wannabes » en 2013, alors que le l’album, « The Heist », paru en 2017 (déjà) était un peu plus en demi-teinte.

Mais depuis cinq ans : silence radio. C’était à se demander si le combo existait toujours.

Nous voici donc rassurés avec la sortie de « Between Antipodes », pas tout à fait un album, et pas tout à fait un Ep (8 titres, dont deux interludes. C’est un peu court. Ou un peu long).

LE DISQUE: Six vrais morceaux donc, vite écoutés, vite digérés. Voilà qui est parfaitement digeste. Read More

THE BUSTERS – Love Bombs – Ska Revolution Records

UN PEU D’HISTOIRE: Ça fait 35 ans qu’il existe ce groupe teuton, mine de rien. Evidemment en trois décennies et demi, il y a eu des tas de changements de line-up, et le combo, presque toujours emmené par un duo de chanteurs, est revenu cette fois-ci à une version solo, depuis le départ de l’excellent Dr Ring Ding.

Alors bien sûr, la formation présente pour ce 16e album n’est plus du tout celle de 1987. Autour de Joe Ibrahim, le petit jeune de la bande, vous ne retrouverez de la formation initiale que les deux claviers et le trompettiste. Rob, le tromboniste, avait lui rejoint le groupe pour « Dead Or Alive », aux alentours de 1990. Read More

WESTBOUND TRAIN – DEDICATION – AUTOPROD

UN PEU D’HISTOIRE : Westbound Train, c’est le groupe de Boston mené par la voix soulissime d’Obi Fernandez, un chanteur comme on en fait peu. Entouré par une floppée de pointures, ils enregistrent dès 2002 leur premier opus « Searching For A Melody » au Version City chez King Django. C’est directement une claque… Des compos géniales, une interprétation de haut niveau, le groupe se révèle excellent dans tous les domaines, du ska le plus trad aux reggaes beaucoup plus modernes, façon Californienne.

En 2005, ils sortent « Five To Two » chez Stomp Records et ça monte encore d’un cran… La voix d’Obi Fernandez progresse et la prod est bien plus assurée. Une impression de tout bon encore renforcé par deux featurings de classe sur trois hits : Alex Desert  qui donne a « Soapbox » et « To Know » de faux airs d’Hepcat alors que les californiens sont en sommeil et King Django sur « Lyrics Architects » , une bombe early dancehall. Read More

DEUX 45 TOURS D’ENFER CHEZ BLACK BIRD RECORDS!

On retourne en Californie pour la sortie de deux somptueux 45 tours édités sur  label Black Bird Record, le label d’Eric « Crucial » Mauries des Steady 45

Au programme, de la soul avec Thee Illusions au top avec deux titres absolument superbes, “Baby Don’t (waste my time)” et “Will You Love My Child” , vocalement délicieux, cuivrés à souhait, du niveau de Daptone et Colemine, large!

Le second est l’oeuvre de Jackie Mendez avec cette fois ci deux titre early reggae et rocksteady aux intonations soul merveilleuses, avec Zak Pike à la guitare, ce qui leurs donne des faux air de Volcanos, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas la référence la plus mauvais en la matière… « Red Flag » et la reprise de « Baby I’m Yours » sont donc les deux pépites à découvrir sur les deux faces de la galette! Read More

THE STEADY 45’S – SWING AND SWAY/DON’T BE LATE – BLACK BIRD RECORDS

 UN PEU D’HISTOIRE : on avait, chez Rude Boy Train, découvert les Steady 45’s en 2015 grâce à Chris Murray et son label Unstrictly Roots qui sortait alors « Greenleaf Special ». Un premier LP assez bluffant à la production sixties formidable et aux compos, qu’elles soient ska, rockstaedy ou reggae, clairement au-dessus de la moyenne. Le groupe, alors mené par Joe Quinones, nous avait encore plus épatés  sur le second album « Trouble In Paradise », avec ses arrangements vintage sublimes, ses orchestrations dignes du grand Coxsone et ses harmonies vocales fabuleuses…

La tournée Européenne qui s’en suivit fit alors un détour inespéré par la France et nous permit de constater que le tout était encore plus formidable en live. Read More

DU NOUVEAU POUR HEPCAT CHEZ BADASONIC RECORDS!

On reste en Californie ce soir pour un des évènement de la décennie, ni plus, ni moins, avec le retour discographique d’Hepcat!

En Californie, pas tout à fait, puisque c’est à notre formidable label Belge Badasonic Records que l’on doit cet exploit, et même si la nouvelle n’est pas des plus fraîche, le 45t étant déjà sorti depuis et même déjà épuisé depuis le jour même de sa sortie le 4 Novembre, comment ne pouvait-on pas vous parler de ce somptueux retour, quand bien même on devra encore se passer pour l’instant des voix magiques d’Alex Desert, de Greg Lee et Deston Berry?

L’instru s’appelle donc « 7 Years Of Plenty », c’est absolument délicieux comme toujours et complété fort joliment en face B d’une version à l’orgue  plutôt réussie de Roger Rivas, le producteur et claviers des Aggrolites! Read More

Page suivante »