Rude Boy Train

THE SLACKERS – Don’t Let The Sunlight Fool Ya – Pirates Press Records

UN PEU D’HISTOIRE : Soyons clairs et concis, Les Slackers, c’est LE meilleur groupe ska-reggae de la scène mondiale actuelle, une incontournable référence, qui, depuis plus de trente ans maintenant, aligne les albums impeccables et les tournées marathon. Pour plus de précisions, je vous laisse consulter la longue liste des articles parus ici à leur sujet.

La bande composée depuis plus de 15 ans  maintenant par Vic Ruggiero, Dave Hillyard, Marcus Geard, Jay Nugent, Ara Babajian et Glen Pine n’avait pas sorti d’album depuis bientôt 7 ans, une beaucoup trop longue attente pour les gros fans que nous sommes…

C’est à nouveau les désormais partenaires de Pirate Press Records, qui publient, dans un superbe écrin, en CD et en trois versions vinyles,  ce 15 avril, ce « Don’t Let the Sunlight Fool Ya » tant attendu.

LE DISQUE : Une nouvelle livraison des Slackers, c’est un évènement aussi convoité qu’un résultat de sondage d’après débat présidentiel d’entre-deux tours, sinon plus, c’est vous dire ! Le successeur de l’assez formidable « The Slackers » de 2015 était donc attendu de pied ferme. (suite…)

« ALWAYS »: LA MERVEILLEUSE SURPRISE DES FRIGHTNRS!

En 2016, The Frightnrs, groupe reggae rocksteady du Queens nous sortait, chez Daptone Records et produit par Victor Axelrod, un des plus beaux albums de la décénnie, « Nothing More To Say », qu’on aurait cru sorti du coffre fort de Studio One, notamment grâce à la voix incroyable de son chanteur, Dan Klein aka Bruky, qu’on avait surtout croisé jusqu’alors sur les skeuds du Crazy Baldhead de Jay Nugent.

Malheureusement, Dan décède à 33 ans de longue maladie avant même la sortie de l’album et son très beau succès international et l’on pensait que l’histoire pourrait s’arrêter là.

Mais quelques signes laissaient de l’espoir: la parution d’un petit live « maison » vidéo assez fabuleux, avec en featuring les amis Maddie Ruthless, Screechy Dan ou bien encore les Skints, en 2017, puis la sortie la même année d’une version dub de « Nothing More to Say ». (suite…)

Stranger Cole et Susan Cadogan-Des Vieilles gloires bien accompagnées

Deux singles parus récemment proposent le retour de deux grand noms de la musique qu’on aime:

Stranger Cole est accompagné par The Steadytones, qui accompagnent en ce moment même Keith & Tex et Rudy Mills pour leur tournée Européenne(le 5 Mai à Beauvais-ASCA et le 6 au Zickenstock) pour le rocksteady « Rude Boy », plutôt bien foutu, pendant que Susan Cadogan propose une belle version en duo avec Olly Riva d' »Unforgettable » de Nat King Cole,  accompagné du groupe de l’Italien, The Magnetics.

Deux chouettes titres à se mettre dans les oreilles à l’apéro ce week-end! (suite…)

RED MANGO: UN ALBUM REGGAE POUR BEN L’EX-ONCLE SOUL!

On peut en penser ce que l’on veut, mais Ben, anciennement Oncle Soul, est un fervent amateur de reggae.
Même si la seconde partie de sa carrière nous intéressera un peu moins, ses deux premiers albums, et particulièrement « A Coup De Rêves », sorti en 2014 sur lequel il est accompagné des formidables Américains de The Monophonics, proposent quelques uns des plus beaux titres soul jamais produits par un Français.

C’est justement avec ces Monophonics que Ben est retourné en studio récemment, pour y enregistrer tout un album dédié au reggae, proposant des reprises de titres pop.

Au programme, une reprise rocksteady solidement réorchestrée d' »Imagine » de qui vous savez ou bien encore une version reggae-folk à la Ben Harper du « Stay » de Rihanna. (suite…)

SUNNY LEGACY – UNCONDITIONNAL LOVE – AUTOPROD

UN PEU D’HISTOIRE : Sunny Legacy nous vient du Morbihan. Ces amateurs de rocksteady et d’early reggae s’échinent depuis 2015 à reproduire avec la plus grande fidélité ce son jamaïquain à mi-chemin des 60’s et des 70’s,  celui d’un Coxsone post-ska, de Derrick Harriot ou des premières prod de Lee Perry. On trouve leurs premières traces d’enregistrement en 2018, avec un EP 6 titres, trois reprises dont celle de l’incontournable de Max Romeo, « Wet Dream », joliment interprétée, et trois compos déjà solides, dont « The Burning Tonight », un reggae assez roots laissant apparaître les formidables qualités vocales du groupe.

Malgré la pandémie, le groupe reste assez actif, prenant le temps de composer et ne laissant pas passer les rares occasions de pouvoir jouer en live… Milieu d’année dernière, ils enregistrent ce premier album et annoncent avoir le bon goût de confier le mix à Roberto Sanchez, l’incontournable producteur, partenaire de longue date d’Alpheus,  ce qui forcément attise un peu plus notre curiosité… (suite…)

THE OPERATORS – LEAVE THE LIGHT ON – GHOST ECHO RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : Faut bien en convenir, Indianapolis est plus connu pour son circuit auto que pour ses groupes de ska… Pourtant, depuis 2018, une poignée de musiciens d’horizons divers s’attachent à changer la donne, regroupés sous le nom de The Operators. En 2019, ils sortent une première galette, pressée en 5 pouces, 33 tours, avec deux titres plutôt cools dans la veine des groupes ska-pop US de la fin des 90’s… Deux ans de pandémie plus tard, ils accouchent finalement de leur premier LP, « Leave The Light On » paru en cette fin d’année 2021, pour l’instant seulement sur les plateformes numériques.

LE DISQUE : Difficile de proposer cocktail plus varié que ce que nous proposent The Operators sur ce « Leave The Light On ». L’album démarre sur un ska trad 100% instru nommé « Angela Lansbury », nom de la célèbre actrice de Broadway popularisée par le succès d’Arabesque… Le titre est nickel et, même si le chorus sonne un peu comme du déjà entendu, l’énergie avec laquelle il est joué et des solos vraiment tops en font un excellent titre… Derrière, en guise de contrepied, on enchaîne avec « Ain’t It Obvious », limite ska-punk, à la Skankin’ Pickle, fun et explosif… (suite…)

UN NOUVEAU SINGLE POUR RHODA DAKAR QUI REPREND BOWIE

On ne présente plus Rhoda Dakar, la chanteuse des Bodysnachters, qui n’a jamais vraiment lâché la scène depuis les années 80…

Si elle a multiplié les participations pendant des années, on peut la recroiser depuis quelques temps avec la sortie de nouveaux titres, comme l’année dernière avec la belle reprise d' »Everyday Is Like Sunday » de Morissey, bien accompagnée qu’elle est par Andi Mc Lean et Lenni Bignel, respectivement bassiste et guitariste des Sidewalk Doctors ou bien encore Marley Drummond qu’on a déjà croisé aux côtés de Vin Gordon, à la batterie. (suite…)

LE TOP 2021 DE LA REDAC’ DE RBT!

2021 ne restera pas comme la plus grande année pour la musique, la faute à cette putain de pandémie qui freine les productions, qui asphyxie les budgets des groupes et qui souvent les empêche de se réunir pour jouer tout simplement ensemble.

Pourtant, grâce à quelques prise studio pré-covid, quelques exploits d’enregistrement à distance et la ténacité d’un grand nombre d’acteurs, on a quand même eût le droit à notre lot de pépites musicales dont on vous fait notre petite sélection ci dessous!

Bonne lecture et bonne fin d’année à tous !

 

BRONSKY :

1-WESTERN STANDARD TIME SKA ORCHESTRA – TOMBSTONE – Vintage Vault Records : il bénéficie peut être du fait d’être le tout dernier sorti, mais comment ne pas tomber sous le charme des compos inspirées d’Eitan Avineri, de leurs interprétations à la fois explosives avec la puissance de feu du big band,  mais aussi tout en finesse avec des arrangements vintage de tout premier ordre… Si l’on rajoute en plus le plaisir offert par les délicieuses présences de Chris Murray et Jesse Wagner, on tient là un des bijoux de l’année. (suite…)

LE RETOUR EN FORCE DE LA SOUNDCLASH SERIES DE BADASONIC RECORDS

Le premier volume de la série de 45 tours du label Belge Badasonic Records avait été un sacré évènement avec le Clash entre les Slackers reprenant l’incontournable « Countryman Fiddle » et les Aggrolites et leur reprise parfaite du « Wasted Days » des New Yorkais…

Après une affiche 100% US, revoilà donc le label de Nico Leonard et Brieuc Labiouse nous refaire le même coup, avec une affiche cette fois-ci 100% Européenne, avec, et c’est là l’évènement, le premier titre enregistré par The Moon Invaders depuis près de 10 ans, une reprise du « Ride On Donkey » de The Upsessions, chantée haut et finement cuivrée, pendant que le groupe de Boss Van Trigt assure lui aussi sur une belle version de « Walk, Don’t Run » un de mes titres préférés de la bande aux frères Hardison. (suite…)

SMOKE AND MIRRORS SOUNDSYSTEM DEBOULE CHEZ LIQUIDATOR!

Le Smoke And Mirrors Soundsystem, le groupe à géométrie variable mené de mains de maître par John Roy, le leader de Unsteady, n’en finit pas de nous en mettre plein la vue.

Après un superbe 45 tours sorti récemment chez Badasonic Records, encore eux, les revoilà déjà chez les collègues de Liquidator Music avec un superbe deux titres interprété par un line-up de rêve où figurent en vrac, Korey Kingston, Eitan Avineri, Roger Rivas ou Victor Rice, excusez du peu! (suite…)

Page suivante »