Rude Boy Train

COSMIC SHUFFLING-MAGIC ROCKET SHIP-FRUITS RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : On vous avait parlé cet été de l’heureuse surprise que constituait le premier excellent 45 tours des Cosmic Shuffling. Le groupe de Genève nous paraissait rudement bien armé, avec deux titres tout en finesse ska-jazz, nommés « Eastern Ska » et « Western Ska ».

Faut dire que ces amoureux de musiques jamaïcaines n’en n’étaient pas vraiment à leur coup d’essai, puisque dès 2017, ils sortaient un non moins fameux EP, nommé « Cosmic Goes Wild » aux influences se révélant bien plus larges que simplement ska.

Acoquinés avec l’excellent producteur Espagnol Roberto Sanchez, qu’on connaît notamment pour son travail aux côtés d’Alpheus, c’est encore lui qui est aux manettes du premier album des Suisses, nommé « Magic Rocket Ship » une nouvelle fois pressé par le label local Fruits records.

LE DISQUE : Ca fait du bien de prendre un peu l’air de la Suisse pour une fois, puisque cette année discographique un peu particulière semble se concentrer essentiellement sur l’Espagne et les USA. (suite…)

LES BELLES SURPRISES DE MAGIC LORD!

Magic Lord, c’est un des personnages emblématique de notre scène Française: Tromboniste des Rude Boy System jusqu’à leur second album « They Say ».

Après son départ, il fonde rapidement, avec quelques autres ex-RBS, dont Ali à la guitare, renforcés par la fabuleuse chanteuse Queen Sonia, les Vikings Remedy, dont les deux albums, « Rain Is Coming » et « Welcome » sont deux petits monuments de rocksteady et d’early reggae made in France.

Malgré l’essoufflement de la vague ska-reggae du milieu des années 2000, qui aura la peau de Viking’s Remedy, le Lord remet régulièrement le couvert avec diverses formations comme les Bovver Boys, les Mighty Drakkars ou bien les Wacetonians, qui chantent Normand un ska accompagné de bagpipe! (suite…)

PINNACLE SOUND: LE PROJET EARLY REGGAE VENU D’AUVERGNE

Pinnacle Sound, c’est l’histoire  d’Ocman Dread et Ras Salam, deux reggaemens fort doués derrière tout un tas d’instruments, qui rencontrent un groupuscule auvergnat, activistes du reggae du fond de leur studio BAT Records, nommé Dub Shepherds.

Tout ça vous paraît un poil trop chevelu peut être? Et bien tendez donc une oreille à « This Is The Way » le second EP du projet qui nous balance une bonne dose d’early reggae début seventies, aux instrus minimalistes quasi low-fi hyper soignées et  aux partie vocales fignolées comme on aime avec des choeurs gros comme ça, épaulés en la matière par Marcus I, I Fi ou Jolly Joseph qui assurent le lead de fort belle manière.

Avec ce son vintage, on pense immédiatement aux prods de Lee Perry pour les Wailers ou Max Romeo… (suite…)

SHUFFLE AND BANG – ISLAND BOP – PIRATES PRESS RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : Korey « Kingston » Horn, pour ceux qui l’auraient oublié, est le batteur des Rhythm Doctors, le premier groupe Californien à relancer l’early reggae dès la fin des années 90 et dont le noyau formera rapidement les incontournables Aggrolites. A l’exception d’une parenthèse avec le groupe pendant l’enregistrement de l’album « the Aggrolites » en 2006 et d’une partie de la tournée qui suivit, remplacé alors par Scott Abels, il est crédité sur l’ensemble des albums de la bande à Roger Rivas et Jesse Wagner sauf sur le tout dernier « Reggae Now ». Fidèle à Brian Dixon, il le suit dans l’aventure Western Standard Time Orchestra avec lesquels il enregistre le premier album « Big Band Tribute To The Skatalites » et participe aux quelques dates incroyables de promotion du disque, démontrant un sens du swing et un feeling ska-jazz jusqu’alors insoupçonné.

Son père, Kim « Pop » Horn, chanteur de jazz reconnu, se joint au projet en reprennant « I’m In The Mood For Ska »… Le résultat semble donner des idées au duo et ils montent, avec quelques pointures de la bande, le groupe Shuffle And Bang avec l’ambition de produire des sons entre jazz et ska, dont le premier extrait, « Grand Central », sorti sur la compil’ « Birth Of The Fourth Waves Of Ska » d’Angel City Records était fort prometteur.

En cette fin octobre, c’est produit par le label Pirates Press Records, en passe de devenir incontournable sur la scène US, qu’ils sortent « Island Bop » leur premier LP. (suite…)

LA COURSE FOLLE DES 45 TOURS D’HAPPY PEOPLE RECORDS

Happy People Records, c’est le label lancé par Alan Sean Flowerdew, l’hyper actif membre fondateur des Pama International, à la base pour produire les disques de son groupe.

Après s’être consacré aux LP de Pama International mais aussi au dernier King Zepha, le Gars Alan Sean a dévellopé une série de 45 tours et a su convaincre des groupes d’un peu partout dans le monde, dans tous les genres allant su ska au reggae en passant par la soul, des Ricains de Bandulus ou Loving Paupers en passant par les Japonais The Dreamlets, les excellents Soulistes The Sha-La-La’s ou nos vétérans The Caroloregians, de profiter de la structure pour presser d’excellents titres, inédits ou ressortis des cartons, sur 45 tours.

Ces derniers temps, la série de cesse de faire d’enfiler les pépites comme des perles, qui s’écoulent si vite qu’elle sont souvent sold out au bout de quelques jours seulement. (suite…)

THE NEW NORMAL COLLABORATION: UN EP POUR UN GROUPE LOIN D’ETRE « NORMAL »!

The New Normal Collaboration, c’est un des nombreux projets issus de cette période de quarantaine si frustrante, mais qui à laissé a de nombreux musiciens beaucoup de temps pour murir des projets et tisser de nouveaux liens d’amitié.

Sauf que celui là est mené par John Roy, le sax des feus Unsteady et Allen Teboul, le batteur proche de Jay Nugent des Slackers qui vient lui porter main forte.

Si vous rajoutez a tout cela Buford O’ Sullivan, Dave Hillyard, Victor Rice et autres pointures d’un peu partout dans le monde, on n’est forcément plus étonnés de la qualité des 4 titres proposés sur ce « Sneak Preview EP », composé d’un instru reggae nommé « Braintrust », d’une chanson ska aux influences latino chantée par John Roy nommée « Nobody Did It » et de deux instrus ska, « Hazard Pay » et « Quarantined On Easy Street », dans une veine très proche des prod de Victor Rice justement, le tout foisonnant de percus, débordant de cuivres et de solos de guitare impeccables. (suite…)

LA GROSSE COMPIL’ HOT SAUCE VOL.1 D’HARLEM SHUFFLE

Harlem Shuffle, c’est à la base un duo de DJ qui sévissait il y a un peu plus d’une dizaine d’année sur nos terres.

Parti vers la perfide Albion, Jack, fana de garage soul, d’early reggae, de rythm’n’blues et de ska 60’s, lance naturellement Harlem Shuffle Records, un label qui réédite sur 45 tours de la precious oldies du feu de dieu, dans tous les domaines musicaux cités précédement.

Nouveau projet en ce début d’automne, la confection soignée d’un premier volume compilé sur LP, nommé « Hot Sauce », habillé fort joliment par Alteau de Harmod himself et distribué en France via les incontournables Patate Records https://www.patate-records.com/

Au programme, un hommage à Trojan Records au travers de ses labels affiliés tels Attack, Blue Cat, High Notes, Doctor Bird et consorts, au travers 14 titres période 65-75, choisis et organisés comme une bonne vieille soirée des familles, celles auxquelles on n’a plus le droit en ce moment. (suite…)

PIRATES PRESS RECORDS CONTINUE DE REEDITER THE AGGROLITES!

Y’a plus un mois sans qu’on parle un peu partout de Pirates Press Records, le label spécialisé punk qui s’est accoquiné avec les Slackers, Rancid et depuis leur dernier album, The Aggrolites…

Après la réédition de « Dirty Reggae » il y a pas si longtemps, les voilà qu’ils annoncent pour le 27 Novembre, la sortie des quatre albums suivants de la disco sans faille des Californiens. Si « Rugged Road », coédité par chez nous par Grover Records n’est pas trop difficile a chopper, l’album « self titled » et « IV » sont quasi impossibles a trouver à un prix raisonnable aujourd’hui… Quand à « Reggae Hit L.A. », il n’a carrément jamais vu le jour en vinyle…

Coutumiers du fait, on espère que Pirates Press aura le bon goût d’y ajouter quelques bonus, genre l’incontournable « Countryman Fiddle » qui n’était inclus que le la version CD du ST !

Une bonne grosse nouvelle pour les fanas de la bande à Jesse Wagner et Roger Rivas!

MANGO WOOD DE RETOUR AVEC BEGONA BANG MATU!

On a carrément adoré ici le premier LP de Mango Wood, aussi, quand Respect Records a annoncé leur retour sur 45 tours, qui plus est accompagnés par Begona Bang Matu qu’on espérait plus, on est forcément restés au aguets!

Et on a bien fait, car les deux titres proposés sont deux méchantes tueries, « Think Youself » un ska qui balance comme aux plus belles heures des Malarians, avec des cuivres virvolatant, pendant que « Set Things Right » recentre le sujet sur le coeur de métier des Mango Wood, l’early reggae de classe internationale, sombre et tortueux, encore relevé si c’était possible par la voix incroyable de la belle Begona qui se fait décidément trop rare. (suite…)

TOP SHOTTA BAND FEAT. SCREECHY DAN – SPREAD LOVE – AL PARAGUS/LIQUIDATOR MUSIC

UN PEU D’HISTOIRE : On n’est pas forcément infaillibles chez Rude Boy Train, même si j’arrive pas encore à comprendre comment j’ai pu me faire traverser par ce Top Shotta Band, jusqu’ici… Faute avouée à moitié pardonnée, merci d’avance!

Donc, dès 2013, le groupe mené par Mush One, membres des Slackers des débuts, indice qui aurait dû nous tirer l’oreille, le groupe sort un premier album autoproduit, sous le label Al Paragus. Déjà associés à Screechy Dan, un raggaman qui sait un peu tout faire, qui traînait dans le posse de Shaggy à ses début et qu’on a pu croiser aussi, dans un autre genre, chez les excellents Megative, ils proposent d’excellents morceaux  dans une veine ska vintage tout à fait séduisante.

Après ça,  plus grand-chose, malgré quelques lives sporadiques, avant le single sorti l’année dernière sur Liquidator, forcement gage de qualité. Les deux titres proposés, « Share My Love » et « Cool & Deadly » nous avaient cette fois ci fait de l’œil, mais on n’attendait pas forcément le groupe avec un album complet de ce niveau… Faut dire qu’on nous avait aussi caché les participations de Vic Ruggiero aux claviers et de Maddie Ruthless à la guitare. Voici donc « Spread love » publié en ce début d’automne une nouvelle fois sous l’égide de Liquidator Music (suite…)

« Page précédentePage suivante »