Rude Boy Train

UN NOUVEAU SINGLE POUR RHODA DAKAR QUI REPREND BOWIE

On ne présente plus Rhoda Dakar, la chanteuse des Bodysnachters, qui n’a jamais vraiment lâché la scène depuis les années 80…

Si elle a multiplié les participations pendant des années, on peut la recroiser depuis quelques temps avec la sortie de nouveaux titres, comme l’année dernière avec la belle reprise d' »Everyday Is Like Sunday » de Morissey, bien accompagnée qu’elle est par Andi Mc Lean et Lenni Bignel, respectivement bassiste et guitariste des Sidewalk Doctors ou bien encore Marley Drummond qu’on a déjà croisé aux côtés de Vin Gordon, à la batterie. (suite…)

LE TOP 2021 DE LA REDAC’ DE RBT!

2021 ne restera pas comme la plus grande année pour la musique, la faute à cette putain de pandémie qui freine les productions, qui asphyxie les budgets des groupes et qui souvent les empêche de se réunir pour jouer tout simplement ensemble.

Pourtant, grâce à quelques prise studio pré-covid, quelques exploits d’enregistrement à distance et la ténacité d’un grand nombre d’acteurs, on a quand même eût le droit à notre lot de pépites musicales dont on vous fait notre petite sélection ci dessous!

Bonne lecture et bonne fin d’année à tous !

 

BRONSKY :

1-WESTERN STANDARD TIME SKA ORCHESTRA – TOMBSTONE – Vintage Vault Records : il bénéficie peut être du fait d’être le tout dernier sorti, mais comment ne pas tomber sous le charme des compos inspirées d’Eitan Avineri, de leurs interprétations à la fois explosives avec la puissance de feu du big band,  mais aussi tout en finesse avec des arrangements vintage de tout premier ordre… Si l’on rajoute en plus le plaisir offert par les délicieuses présences de Chris Murray et Jesse Wagner, on tient là un des bijoux de l’année. (suite…)

LE RETOUR EN FORCE DE LA SOUNDCLASH SERIES DE BADASONIC RECORDS

Le premier volume de la série de 45 tours du label Belge Badasonic Records avait été un sacré évènement avec le Clash entre les Slackers reprenant l’incontournable « Countryman Fiddle » et les Aggrolites et leur reprise parfaite du « Wasted Days » des New Yorkais…

Après une affiche 100% US, revoilà donc le label de Nico Leonard et Brieuc Labiouse nous refaire le même coup, avec une affiche cette fois-ci 100% Européenne, avec, et c’est là l’évènement, le premier titre enregistré par The Moon Invaders depuis près de 10 ans, une reprise du « Ride On Donkey » de The Upsessions, chantée haut et finement cuivrée, pendant que le groupe de Boss Van Trigt assure lui aussi sur une belle version de « Walk, Don’t Run » un de mes titres préférés de la bande aux frères Hardison. (suite…)

SMOKE AND MIRRORS SOUNDSYSTEM DEBOULE CHEZ LIQUIDATOR!

Le Smoke And Mirrors Soundsystem, le groupe à géométrie variable mené de mains de maître par John Roy, le leader de Unsteady, n’en finit pas de nous en mettre plein la vue.

Après un superbe 45 tours sorti récemment chez Badasonic Records, encore eux, les revoilà déjà chez les collègues de Liquidator Music avec un superbe deux titres interprété par un line-up de rêve où figurent en vrac, Korey Kingston, Eitan Avineri, Roger Rivas ou Victor Rice, excusez du peu! (suite…)

WESTERN STANDARD TIME SKA ORCHESTRA – TOMBSTONE – Vintage Vault Records

UN PEU D’HISTOIRE : Petit rappel pour ceux qui débarqueraient d’une autre planète, le Western Standard Time, Ska Orchestra, pour être exhaustif, c’est le groupe de la côte Californienne formé par Eitan Avineri, un des leaders de The Allentons, pour reprendre, façon big band, les plus beaux titres des Skatalites. Ils sortent en 2012 « Tribute To The Skatalites Vol.1 », puis en 2015, le volume 2. La troupe joue quelques concerts enthousiasmants, en formation plus ou moins fournies, allant même jusqu’à tourner en Europe en formation plus réduite. En 2020, au cœur de la pandémie, ils arrivent à pondre deux 45 tours sur lesquels on découvre leurs premières compositions, toujours du même niveau exceptionnel.

L’aventure continue donc avec des titres originaux avec ce premier album de compos, nommé « Tombstone » sorti sous le label Vintage Vault Records, dans une superbe cover, oeuvre de Chris « Kress » Borbon, accessoirement batteur pour Mr Kinpin. (suite…)

WILD MAN RIDDIM-PANATLANTIC-Diger records

UN PEU D’HISTOIRE : Wild man Riddim, c’est le groupe ska-jazz venu du froid, d’Oslo, plus précisément, composé par un noyau de zicos qui officient aussi dans l’excellent groupe The Phantoms… C’est d’ailleurs par le biais de ce groupe que l’on découvre son pendant ska-jazz 100% instru à l’occasion de la sortie d’un premier opus, « Worldwide Frenquency » à l’efficacité redoutable et aux compos dynamique et originales…

Un second album tout aussi fameux sortira l’année suivante, nommé tout simplement « Wild Man Riddim » qui ravira tout autant nos oreilles, explorant par ailleurs quelques terrains plus exotiques tendance afro-beat avec une certaine réussite, se prêtant aussi à l’exercice de la chanson, avec « Elevate Yourself », un reggae-ragga bien cool.

Pour ce troisième album, les gars d’Olso confient leurs bandes à l’incontournable Victor Rice, aiguisant encore un peu plus notre interêt… Le bien nommé « Panatlantic » est donc sorti cette fin septembre et c’est une curiosité !

LE DISQUE : Il m’a fallut un paquet de temps pour vous pondre la review de ce « Panatlantic », le nouvel album des Wild Man Riddim ! Faut dire qu’après avoir fait tourner des trucs aussi immédiats que des Death Of Guitar Pop ou bien Mr Kingpin, ben le ska jazz des Norvégiens paraît un peu âpre aux premières dégustations. (suite…)

Grosse vague de roots chez Tip-A-Top Records

« Grosse vague » car  le label Hélvète Tip-A-Top Records, ayant déjà fait une entrée fracassante sur la scène ska-reggae Européenne avec les premières prods de Sir Jay & the Skatanauts, issues de lockdown sessions enregistrées en 2020,  nous propose à l’écoute, mais aussi à la vente, non pas deux mais trois nouveaux 45 tours depuis la mi-octobre!

Et quels 45 tours! Quatres bombes envoyées par Sir Jay et ses Skatanauts, dont deux instrus sur les faces B absolument délicieux.

Sur les faces principales figurent un ska au swing explosif nommé « My Praise » interprété par un trio Johnny, Dan et Lorraine, digne de la grande époque, et « Upshot », voluptueux Rocksteady  chanté par Johnnie Valuti, aux sonorités on ne peut plus vintages. (suite…)

DEATH OF GUITAR POP – PUKKA SOUNDS – SKA CLUB ESSEX

UN PEU D’HISTOIRE : Même pas cinq ans qu’on a découvert Top Kat et Silky, le duo venu de l’Essex, fan de ska two tone et de pop British. Même pas cinq ans, et déjà un troisième album pour les Death Of Guitar Pop » avec ce « Pukka Sounds » sorti il y a déjà près d’un mois…

Gros bosseurs les gars, puisqu’entre une poignée de concerts pêchus, dont certains sur des beaux festivals cette année, les gars ont concocté la suite des excellents « 69 Candy Street » et « In Over Our Heads » pendant le confinement et le voilà, tout frais, encore une fois en mode 100% do it yourself…

Alors, qu’est ce qu’il a dans le ventre ce « Pukka Sound » ?

LE DISQUE : On va pas se mentir, les premières écoutes de ce nouvel opus des Death Of Guitar Pop ont tourné, pour tous les gens avec qui j’en ai discuté, et pour moi même, à la déception… (suite…)

UN NOUVEAU SINGLE POUR LES SKA JAZZ MESSENGERS

Ska Jazz Messengers, c’est le groupe de Caracas au Venezuela,  qui nous avait fait belle impression l’année dernière avec la sortie de leur album « Introspeccion », chez Liquidator, aux sonorités ska-jazz plutôt modernes dans les arrangements, avec pas mal d’invités de haut niveau, du genre Victor Rice, Joey Altruda ou bien Angel Salgado sur « It’s Too Late », une des pépites de la galette.

Après une belle réedition cet été, avec quelques surprises du genre remix de haut vol par Prince Fatty de leur titre « Bajo La LLiuva », les revoici déjà avec un nouveau single, disponible pour l’instant uniquement en digital, nommé « It’s Allright »

Le titre emprunté à Curtis Mayfield est somptueusement réarrangé à la sauce rocksteady-ska, interprétée avec talent par Casey Beres, et produit de main de maître par Esteban Descalzo, toujours aussi efficace. (suite…)

THE ONE DROPPERS – COCONUTS FROM SPACE – 1D records

UN PEU D’HISTOIRE : Depuis 2003, les Milanais de The One Droppers s’échinent à produire du ska « à l’ancienne », mais aussi toute sortes de musique Jamaïcaine, avec un sens mélodique au-dessus de la moyenne…

Bien trop peu prolifiques à notre goût, ce n’est qu’en 2011 que voit le jour chez le défunt label Rocking Records, leur premier album « the Big One » où il n’y avait pas grand-chose à jeter, entre grosse parties cuivre, un swing indéboulonnable et des refrains imparables…

Malheureusement trop rares, malgré quelques apparitions sur scène de temps à autre, les Italiens ne retournent en studio qu’en 2018 pour commencer les sessions d’un futur album…

Bon, après s’est passé ce qu’il s’est passé, compliquant la vie des artistes du monde entier. Ils ne repointent discrètement le bout de leur nez que pendant la pandémie avec une poignée de superbes reprises enregistrées en mode «Quarantaine»

C’est finalement cet été que survient la bonne nouvelle : v’la ti pas que le nouvel album « Coconuts From Space » est prêt à sortir pour cette rentrée 2021 !

LE DISQUE : Vous n’êtes pas sans avoir remarqué qu’on se fait un peu rare chez Rude Boy Train, et même si on est un peu moins dispos, cela ne nous empêche pas de mettre au moins une oreille sur les quelques rares nouveautés du moment, dont fait partie ce «Coconuts From Space». (suite…)

« Page précédentePage suivante »