Rude Boy Train

THE SLACKERS – Don’t Let The Sunlight Fool Ya – Pirates Press Records

UN PEU D’HISTOIRE : Soyons clairs et concis, Les Slackers, c’est LE meilleur groupe ska-reggae de la scène mondiale actuelle, une incontournable référence, qui, depuis plus de trente ans maintenant, aligne les albums impeccables et les tournées marathon. Pour plus de précisions, je vous laisse consulter la longue liste des articles parus ici à leur sujet.

La bande composée depuis plus de 15 ans  maintenant par Vic Ruggiero, Dave Hillyard, Marcus Geard, Jay Nugent, Ara Babajian et Glen Pine n’avait pas sorti d’album depuis bientôt 7 ans, une beaucoup trop longue attente pour les gros fans que nous sommes…

C’est à nouveau les désormais partenaires de Pirate Press Records, qui publient, dans un superbe écrin, en CD et en trois versions vinyles,  ce 15 avril, ce « Don’t Let the Sunlight Fool Ya » tant attendu.

LE DISQUE : Une nouvelle livraison des Slackers, c’est un évènement aussi convoité qu’un résultat de sondage d’après débat présidentiel d’entre-deux tours, sinon plus, c’est vous dire ! Le successeur de l’assez formidable « The Slackers » de 2015 était donc attendu de pied ferme. (suite…)

VILLA FANTOME – Villa Fantôme – At(h)ome

Villa Fantôme - Villa Fantôme - CD album - Achat & prix | fnacUN PEU D’HISTOIRE: VILLA FANTOME, c’est le nouveau projet de Pierrot et Manu de la Ruda (Salska), et ça se passe du côté d’Angers.

Au programme, du ska, beaucoup de ska, teinté de rock et de punk à l’anglaise, mais toujours en français, avec des textes particulièrement soignés. Le nom du combo d’ailleurs, est une référence évidente au « Ghost Town » des Specials, une de leurs influences majeures.

La formation est composée de 6 musiciens: 2 guitares, basse, batterie, chant, clavier/trompette, et après le single « Série Noire », le combo vient tout juste de publier son premier album éponyme sur Label At(h)ome. On vous raconte…

LE DISQUE: Personnellement la Ruda, j’avais adoré le début, j’avais zappé le milieu, et j’avais bien aimé la fin, notamment avec « Grand Soir » et « Odéon 10-14 ». Alors quand j’avais entendu dire que Pierrot et Manu avaient rebranché les amplis pour se remettre au ska, d’influence british, avec pas mal de background punk, j’avais pensé que ça allait le faire pas mal. (suite…)

THE SPITFIRES – Play For Today – Acid Jazz Records

UN PEU D’HISTOIRE: On ne présente plus le groupe anglais qu’on avait adoré, notamment sur ses deux derniers opus « Life Worth Living » et « Year Zero ».

Inspiré par The Clash, The Jam, The Specials et plus si affinités, le trio, quatuor, quintet de Watford publie son cinquième opus, de nouveau chez Acid Jazz, mais cette fois en forme d’épitaphe puisqu’il a annoncé que c’était son dernier avant le split. Le concert d’adieu a eu lieu il y a quelques jours est on est triste de perdre un groupe de cet acabit.

Mais l’album est bien là. Alors on vous raconte…

LE DISQUE: L’attente était importante pour ce dernier effort, les deux précédents étant des merveilles absolues.

Et il faut bien reconnaître que la première écoute de « Play For Today » avait été un peu déconcertante. Pour sa sortie, le combo avait décidé de faire quelque chose de différent.

Le fan de ska allait être un peu désappointé, alors que ce disque recèle de bien jolis morceaux de bravoure. Il faut donc s’y mettre, s’y remettre, et s’y re-remettre pour y comprendre quelque chose. (suite…)

Booze & Glory Vespa & The Londonians – The Reggae Sessions Vol.2 – Pirates Press Records

Booze & Glory / Vespa & The Londonians – The Reggae Sessions Vol. 2 (2021, Yellow With Black, Vinyl) - DiscogsUN PEU D’HISTOIRE: Le groupe Booze & Glory, formé en 2009, est l’un des combos Londonien les plus emblématique de la nouvelle scène Oi /Streetpunk.

Mais les lascars ont plus d’un tour dans leur sac et ne se contentent pas de surfer sur l’héritage musical des Cockney Rejects et de The Last Resort !

En effet, ils n’hésitent pas de temps à autres, entre deux albums, à s’aventurer vers le Reggae mais toujours bien influencé par le son Punk et « l’esprit de 69 » qu’ils affectionnent particulièrement.

C’est ainsi qu’en 2018 ils nous gratifient de l’excellent EP composé de 3 morceaux phares de leur discographie revisitée à la sauce Reggae, The Reggae Sessions Vol.1.

Pour finir en beauté cette année 2021 marquée par la disette musicale due à la pandémie, ils remettent le couvert avec un nouvel EP de 6 titres cette fois-ci, The Reggae Sessions Vol.2 (suite…)

SUNNY LEGACY – UNCONDITIONNAL LOVE – AUTOPROD

UN PEU D’HISTOIRE : Sunny Legacy nous vient du Morbihan. Ces amateurs de rocksteady et d’early reggae s’échinent depuis 2015 à reproduire avec la plus grande fidélité ce son jamaïquain à mi-chemin des 60’s et des 70’s,  celui d’un Coxsone post-ska, de Derrick Harriot ou des premières prod de Lee Perry. On trouve leurs premières traces d’enregistrement en 2018, avec un EP 6 titres, trois reprises dont celle de l’incontournable de Max Romeo, « Wet Dream », joliment interprétée, et trois compos déjà solides, dont « The Burning Tonight », un reggae assez roots laissant apparaître les formidables qualités vocales du groupe.

Malgré la pandémie, le groupe reste assez actif, prenant le temps de composer et ne laissant pas passer les rares occasions de pouvoir jouer en live… Milieu d’année dernière, ils enregistrent ce premier album et annoncent avoir le bon goût de confier le mix à Roberto Sanchez, l’incontournable producteur, partenaire de longue date d’Alpheus,  ce qui forcément attise un peu plus notre curiosité… (suite…)

THE OPERATORS – LEAVE THE LIGHT ON – GHOST ECHO RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : Faut bien en convenir, Indianapolis est plus connu pour son circuit auto que pour ses groupes de ska… Pourtant, depuis 2018, une poignée de musiciens d’horizons divers s’attachent à changer la donne, regroupés sous le nom de The Operators. En 2019, ils sortent une première galette, pressée en 5 pouces, 33 tours, avec deux titres plutôt cools dans la veine des groupes ska-pop US de la fin des 90’s… Deux ans de pandémie plus tard, ils accouchent finalement de leur premier LP, « Leave The Light On » paru en cette fin d’année 2021, pour l’instant seulement sur les plateformes numériques.

LE DISQUE : Difficile de proposer cocktail plus varié que ce que nous proposent The Operators sur ce « Leave The Light On ». L’album démarre sur un ska trad 100% instru nommé « Angela Lansbury », nom de la célèbre actrice de Broadway popularisée par le succès d’Arabesque… Le titre est nickel et, même si le chorus sonne un peu comme du déjà entendu, l’énergie avec laquelle il est joué et des solos vraiment tops en font un excellent titre… Derrière, en guise de contrepied, on enchaîne avec « Ain’t It Obvious », limite ska-punk, à la Skankin’ Pickle, fun et explosif… (suite…)

Burning Heads – Fear Is a Liar – Opposite Prod/Kicking Record

BURNING HEADS : Fear is a liar EP 7" + T-shirt Men S, EP 7" + T-shirt Men L, EP...UN PEU D’HISTOIRE: Enfin de la nouveauté du côté des Burning Heads ! Après plus de 30 ans d’existence et un récent changement de line up, le groupe phare de la scène Punk Rock Orléanaise, qui ne rechigne jamais à nous sortir de superbes productions Reggae Dub, est de retour avec l’ EP Fear Is A Liar.

Depuis 2018 et le départ de Pierre, le chanteur historique du groupe, c’est Fra (Ravi/Eternal Youth) qui occupe maintenant le chant lead. Le groupe nous avait d’ailleurs livré un excellent album de reprises en 2020 intitulé « Under Their Influences ». (suite…)

WESTERN STANDARD TIME SKA ORCHESTRA – TOMBSTONE – Vintage Vault Records

UN PEU D’HISTOIRE : Petit rappel pour ceux qui débarqueraient d’une autre planète, le Western Standard Time, Ska Orchestra, pour être exhaustif, c’est le groupe de la côte Californienne formé par Eitan Avineri, un des leaders de The Allentons, pour reprendre, façon big band, les plus beaux titres des Skatalites. Ils sortent en 2012 « Tribute To The Skatalites Vol.1 », puis en 2015, le volume 2. La troupe joue quelques concerts enthousiasmants, en formation plus ou moins fournies, allant même jusqu’à tourner en Europe en formation plus réduite. En 2020, au cœur de la pandémie, ils arrivent à pondre deux 45 tours sur lesquels on découvre leurs premières compositions, toujours du même niveau exceptionnel.

L’aventure continue donc avec des titres originaux avec ce premier album de compos, nommé « Tombstone » sorti sous le label Vintage Vault Records, dans une superbe cover, oeuvre de Chris « Kress » Borbon, accessoirement batteur pour Mr Kinpin. (suite…)

Opie Ortiz & Family - Sound Sensation Vol.1 – Suburban Noize Records

Album Sound Sensation, Vol. 1 de Opie Ortiz | Qobuz : téléchargez et streamez en haute qualitéUN PEU D’HISTOIRE: Début des années 90, le trio Sublime s’apprête à devenir le fer de lance d’une nouvelle vague Ska /Punk qui influencera de nombreux groupes tels que No Doubt ou Rancid. 

A l’époque, dans l’entourage du groupe, gravite un artiste tatoueur et auteur de peintures murales dont les fresques fleurissent sur la cote Ouest des U.S, Opie Ortiz. C’est Opie lui-même qui tatouera le célèbre soleil, emblème de Sublime, dans le dos de son chanteur Bradley Nowell. 

A la mort de celui-ci en 1996, il décide de fonder Long Beach Dub Allstars avec les anciens membres de Sublime Eric Wilson et Bud Gaugh ainsi qu’avec le guitariste et chanteur Ras-1. Le combo sortira deux albums entre 1999 et 2002. Après une longue pause LBDA se reforme avec d’autres musiciens dont Roger Rivas en 2020 et revient sur le devant de la scène Reggae Californienne avec un excellent album éponyme. Et c’est en septembre 2021 que débarque sur les plateformes musicales ce « Sound Sensation Vol.1 » , le premier projet solo d’Opie. 

LE DISQUE: Après avoir endossé le rôle de lead vocal chez LBDA en 2020, Opie nous a concocté un projet familial réalisé avec ses proches et pas des moindres ! En effet l’album est coécrit et produit dans son intégralité par Jesse Wagner, chanteur et guitare lead des Aggrolites. Au mixage c’est un autre membre du combo de la « Cité Des Anges » que l’on retrouve, Chris Brennan .  (suite…)

WILD MAN RIDDIM-PANATLANTIC-Diger records

UN PEU D’HISTOIRE : Wild man Riddim, c’est le groupe ska-jazz venu du froid, d’Oslo, plus précisément, composé par un noyau de zicos qui officient aussi dans l’excellent groupe The Phantoms… C’est d’ailleurs par le biais de ce groupe que l’on découvre son pendant ska-jazz 100% instru à l’occasion de la sortie d’un premier opus, « Worldwide Frenquency » à l’efficacité redoutable et aux compos dynamique et originales…

Un second album tout aussi fameux sortira l’année suivante, nommé tout simplement « Wild Man Riddim » qui ravira tout autant nos oreilles, explorant par ailleurs quelques terrains plus exotiques tendance afro-beat avec une certaine réussite, se prêtant aussi à l’exercice de la chanson, avec « Elevate Yourself », un reggae-ragga bien cool.

Pour ce troisième album, les gars d’Olso confient leurs bandes à l’incontournable Victor Rice, aiguisant encore un peu plus notre interêt… Le bien nommé « Panatlantic » est donc sorti cette fin septembre et c’est une curiosité !

LE DISQUE : Il m’a fallut un paquet de temps pour vous pondre la review de ce « Panatlantic », le nouvel album des Wild Man Riddim ! Faut dire qu’après avoir fait tourner des trucs aussi immédiats que des Death Of Guitar Pop ou bien Mr Kingpin, ben le ska jazz des Norvégiens paraît un peu âpre aux premières dégustations. (suite…)

« Page précédentePage suivante »