Rude Boy Train

LE TOP 2021 DE LA REDAC’ DE RBT!

2021 ne restera pas comme la plus grande année pour la musique, la faute à cette putain de pandémie qui freine les productions, qui asphyxie les budgets des groupes et qui souvent les empêche de se réunir pour jouer tout simplement ensemble.

Pourtant, grâce à quelques prise studio pré-covid, quelques exploits d’enregistrement à distance et la ténacité d’un grand nombre d’acteurs, on a quand même eût le droit à notre lot de pépites musicales dont on vous fait notre petite sélection ci dessous!

Bonne lecture et bonne fin d’année à tous !

 

BRONSKY :

1-WESTERN STANDARD TIME SKA ORCHESTRA – TOMBSTONE – Vintage Vault Records : il bénéficie peut être du fait d’être le tout dernier sorti, mais comment ne pas tomber sous le charme des compos inspirées d’Eitan Avineri, de leurs interprétations à la fois explosives avec la puissance de feu du big band,  mais aussi tout en finesse avec des arrangements vintage de tout premier ordre… Si l’on rajoute en plus le plaisir offert par les délicieuses présences de Chris Murray et Jesse Wagner, on tient là un des bijoux de l’année.

2-THE FREECOASTERS – A DIFFERENT KIND OF HEART – Jump Up Records : La petite beauté de l’année! De l’early reggae méchamment bien gaulé, mâtiné de toutes les meilleures influences US, blues, soul, produit de main de maître par Jesse Wagner, encore lui, le tout magnifié par la voix à la fois forte et fragile de Claire Liparulo, une perle !

3-EX-EQUO : THE ONE DROPPERS – COCONUTS FROM SPACE-MR KINGPIN-INTRODUCING… : J’ai pas eu le coeur de les départager. L’album des Italiens est puissant avec tout un tas de super compos, une prod tirée à quatre épingles et des featuring de foufou, avec le compatriote Mr T-Bone, Vic Ruggiero et… Jesse Wagner ! Le Second est du même niveau d’inspiration avec des parties voix magnifiques, ouvrage superbe d’un seul homme, John E. Bravo. Son backing est formidable et les guests, de haut niveau, comme Roger Rivas ou Dave Hillyard. Le charme des arrangements 60’s vintage fait le reste.

VINCE :

Private SpaceDURAND JONES & THE INDICATIONS – PRIVATE SPACE – Dead Oceans/Colemine Records: Merveille de soul publiée par Colemine Records et Dead Oceans, cet opus de Durand Jones et de sa fine équipe confirme qu’il est l’un des plus grands artistes du genre en 2021. Même Curtis Harding n’a pas réussi à faire mieux cette année (allez aussi jeter une oreille sur l’album d’Aaron Frazer, batteur-chanteur de The Indications).

WESTERN STANDARD TIME – TOMBSTONE – Vintage Vault Records: Si le 2e opus était déjà d’une grande efficacité, on apprécie sur ce « Tombstone » que le big-band de L.A réussisse encore à se démarquer des maîtres jamaïcains qui l’ont tant inspiré. Et les morceaux chantés sont sublimes comme un disque de noël de Frank Sinatra. On en redemande…

MR KINGPIN – INTRODUCING… – Jump Up Records: Un album qu’on n’attendait pas pour un artiste qu’on ne connaissait pas. La surprise est excellente avec du son varié (ska, rocksteady, skinhead reggae) parfaitement interprété par des Texans pas manchots (des membres de Rude King notamment).

CLEM :

The Mighty Mighty BossToneS - When God Was Great1- THE MIGHTY MIGHTY BOSSTONES – WHEN GOD WAS GREAT – Hellcat Records:Les Légendes du Ska-core U.S sont de retour avec un onzième album. Le groupe de Boston nous livre comme toujours une galette de qualité avec de sacrées pépites telles « Lonely Boy » ou « The Final Parade » et son casting d’invités de haut-vol ! Certainement l’album Ska-Punk de l’année !

2- THE INTERRUPTERS – LIVE IN TOKYO – Hellcat Records : Après trois albums studios, The Interrupters se prête cette fois-ci à l’exercice du live et c’est un sans-fautes ! 34 minutes de Ska-Punk à la sauce Rancid avec au micro une Aimee Allen en grande forme. Le groupe déroule tout au long de ces 10 titres une véritable avalanche de tubes ! Il n’y a rien à mettre de coté, que du bon !

3- DEATH OF GUITAR POP – PUKKA SOUNDS – Ska Club Essex : Un album particulier qui pouvait sembler un poil décevant à la première écoute et n’a pas manqué de diviser la rédac ! Pukka Sound, un projet inégal qui mérite tout de même amplement sa place dans ce Top 2021 grâce a des morceaux comme « Cinderella’s Fella » ou « N°1 in America ». Tout y passe, du Ska à la Pop Britannique en passant par le Rocksteady ! En matière de mélange des genres, DOGP est en passe de devenir une solide référence !

Au pied du podium, une mention spéciale pour les Nantais The Skanky Combo avec Here Comes…the Skanky Combo et pour le Dub du multi-instrumentiste Portoricain Pachy Garcia aka Pachyman avec The Return Of Pachyman.

RUDEBOY:

1 – WESTERN STANDARD TIME SKA ORCHESTRA – TOMBSTONE – Vintage Vault RecordsMerveille du genre, compos persos qui donnent la mesure (si besoin était) du talent d’Etan Avineri et de son équipe…. Le big band californien nous offre ici un opus qui fera référence et pas seulement dans le milieu de la musique jamaïcaine ! Quand on connait les problèmes actuels à faire vivre et perdurer un projet musical on ne peut que saluer la performance à maintenir un ensemble de plus de 20 musiciens. Bref un album exceptionnel à diffuser comme un plaidoyer pour cette musique qui nous fait encore et toujours rêver.

2 – THE FREECOASTERS – A DIFFERENT KIND OF HEART – Jump Up RecordsAu risque d’évoquer un lieu commun on peut parler ici de l’album de la maturité… un petit bijou de simplicité et d’efficacité en mode early reggae/soul. Ça valait franchement le coup d’attendre le retour du combo californien ! Mention spéciale à Chuck Wren et son label Jump Up pour une production qui n’est pas pour rien quand à la réussite du projet.

3 – JAMIE AND THE NUMBERS – YOU DON’T LOVE ME – Superfly Funk & Soul RecordsHistoire de faire mon original je tenais, dans ce top 2021, à évoquer un groupe qui n’a pas encore été chroniqué sur RBT et pour cause… puisqu’il s’agit du premier album sorti en novembre dernier du combo soul kiwi Jamie and The Numbers sur le label de Belfast Superfly Funk &. Soul Records. Connu pour quelques reprises de Northern Soul en Nouvelle-Zélande le groupe nous offre avec ce premier opus un modèle du genre porté par la prodigieuse chanteuse Jamie Mavusa. Le résultat est un incroyable album de Soul authentique qui alterne reprises (Cure, Style Council) et compositions originales ! Avec un bâton de dynamite pareil dans le poêle, on n’a pas fini de s’éclater autour du feu (la citation n’est pas de moi) !!!

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *