Rude Boy Train

Mr Kingpin-Introducing Mr Kingpin-Jump Up! Records

UN PEU D’HISTOIRE : Ca faisait quelques temps qu’on avait repéré ce Mr Kinpin sur la toile grâce un premier single « Cards On The Table » sorti déjà depuis deux ans puis par le Rocksteady « Ease Your Mind » de superbe facture. Faut dire que ce n’est pas un lapin de six semaines qui se cache derrière ce sobriquet Mais Jon E Bravo, le chanteur et leader des Texans de Rude King. Associé pour l’occasion à Ray Vargas et Esteban Flores, le clavier des excellents Steady 45’s mais aussi des Bandulus et de Matamoska, Il propose un cocktail bien trad de ska, rocksteady et reggae aux compositions assez dépouillées. « Introducing Mr Kingpin » est le premier LP du groupe, enregistré avec le renfort de quelques amis de Rude King mais aussi des featuring de Roger Rivas et Dave Hillyard… De quoi sérieusement mettre l’eau à la bouche. L’album n’est pour l’instant sorti sur leur page Bandcamp, mais bientôt en vinyl chez l’incontournable Jump Up Records…

 

LE DISQUE : Dans cette morne période de production musicale, dire que j’attendais ce disque avec impatience serait peu dire, car ce que nous avions pu en entendre promettait du lourd comme on n’en avait plus entendu depuis longtemps…

Et il faut dire qu’on n’est pas déçus, loin de là ! Dès le roulement de caisse claire de « Do Right By You » on frissonne de plaisir… le reste du titre est à la hauteur, swing 60’s en diable, la guitare jazzy et un refrain à la montée soul parfaite viennent souligner un travail sur les voix épatant.

Car il est bien là le point fort de cet album : le formidable boulot accomplit par John E Bravo coté vocal, puisqu’il interprète l’intégralité des parties chants et c’est souvent incroyable! Sur « Lighting In A Bottle » par exemple, les chœurs et les refrains chantés à deux voix nous rappellent carrément les meilleurs combos US du genre, pas si éloigné du formidable travail d’Hepcat, Debonaires et autres Eastern Standard Time.  Et comme y’a toujours un petit plus « à l’américaine », ici ce superbe trombone en sourdine assuré par Chris Casey des potes de Rude King, eh bien, on se régale…

Et puis, il y a ce groupe, rassemblé autour de lui, au feeling 60’s incroyable… Chris Borbon et Ray Vargas font des merveilles à la rythmique, Paco Flores assure côté guitare et Esteban Flores fait des petits miracles aux claviers comme sur « Cards On The Table » un ska trad diaboliquement efficace avec sa ligne de basse inspirée et son piano en mode saloon formidable.

Et tout les styles passent à la moulinette de la joyeuse bande avec tout autant de bonheur : early reggae dépouillé sur « Ease Your Mind », rocksteady au groove voluptueux sur « High Road » ou bien reggae plus traditionnel teinté d’une belle ambiance bluesy sur « Should I Stay »

Et quand des potes du talent de Roger Rivas ou Dave Hillyard viennent mettre la main à la pâte, ça nous offre des merveilles du genre « Think Again » funky reggae monstrueux forcément très aggro-style ou bien encore « Action Speaks Louder », un festin de ska 60’s pêchu, aux arrangements de guitare somptueux et au chorus de sax limpide et indispensable de maître Disco Dave.

Sans augmentation du prix des consommations, je vous ajoute à tout ça la perle rocksteady « What Could I’ve Been » ou bien le tonitruant ska « Don’ Know Who I Am » au chorus de cuivres surpuissant, et vous propose, mine de rien, sûrement un des plus beau ouvrages de cette première moitié d’année 2021

Une poignée des meilleurs zicos de la scène, un leader vocaliste de haut vol et des guests formidables, le tout dans une osmose parfaitement réussie, voilà tous les atouts de ce « Introducing Mr Kingpin » que je ne saurais que trop vous conseiller !

 

Bronsky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *