Rude Boy Train

SEANCE DE RATTRAPAGE: LA DOSE DE MUSIQUE POUR BIEN FINIR VOTRE ETE!

C’est pas qu’on s’plaindrait, mais nous aussi on a un peu de taff et une vie famille, alors, c’est vrai qu’on a un peu levé le pied depuis le début de l’année, vous laissant passer à côté de pas mal du trucs, dont certains très bons, voire excellents!

On vous offre donc cette petite séance de rattrapage, alors, soyez attentifs, et ne laisser rien passer de cette sélection chamarée qui fera la rue Michel pour vous faire patienter jusqu’à la fin des vacances!

 

 

SOME SKA BAND-Better Together : Some Ska Band, c’est le groupe de Charles Benoit, saxo de son état qui tient avec Joe Scholes le blog Ready Steady Ska depuis de nombreuses années. Formé en 2011, ils n’ont a leur actif qu’un album, « It’s Going On » sorti en autoprod en 2018… Après quelques changements de Line-up, ils sont rejoints par Tricia Lynn-Gonzales, la chanteuse des Miggedys, groupe incontournable de la Third Wave US…
En ce début 2022, ils sortent un excellent EP, nommé « Better Together » aux sonorités two-tone revival bien cuivrées, avec un gros son et deux beaux titres dub co-signés par Jay Nugent… Le chamre de la voix de Tricia Lynn-Gonzalez fait le reste !

 

 

ORESKABAND-Bohemia: Oreskaband, c’est un peu le pendant féminin du Tokyo Ska Paradise Orchestra… Depuis 2003, ça débite du LP à gogo, toujours fun, dansant, dans un style two-tone poppy super produit… Même si comme pour le TSPO, on tourne maintenant plutôt sur de la pop avec des morceaux de ska dedans, il n’en reste pas moins que ce 9eme album compte quelques perles comme l’instrumental « The Guingette », mené à un rythme infernal, ou encore l’explosif ska-punk « Itokashi »

 

 

NIGHT OWLS-Versions-Fspot Records: Night Owls, c’est le super groupe monté par trois The Lions, soient Dan Ubick, Blake Colie et Dave Wilder, accompagnés par Roger Rivas aux claviers, qui propose des superbes versions reggae ou rocksteady de grands classiques pop, soul ou funk… Et c’est du loiurd ! Avec ce LP, on a le droit à la compilation de tous leurs 45t et à quelques inédits… Des merveilles du genre « Groovin’ », des versions rocksteady aussi pures que celles des classiques « Gimme Little Sign » de Brenton Wood ou « Let’s Stay Together », que du formidable sur cette galette… Et rien que pour « Watcha See Is Watcha Get » ou collaborent au chant Jesse Wagner, Alex Desert et Malik Moore, ce disque vaut n’importe quel détour !

 

 

GLEN RICKS-Ghetto Boy-Liquidator Music: Si on vous ne a pas parlé de ce pourtant très bon album de Glen Ricks, c’est pour les même raisons que nous avons failli zappé le « Freedom » de Keith and Tex. En effet, tout deux produits par l’incontournable Roberto Sanchez, et à quelques rares exceptions près, ils sont composés de réinterprétations de thèmes déjà utilisés sur le dernier album d’Alpheus… Mais le niveau reste assez top et le talent du chanteur intact ! Le tout vaut carrément un coup d’oreille, surtout si on n’enchaîne pas ces trois formidables albums à la suite !

 

 

JONQUAN-Easy Stars Presents JonQuan & Associates-Easy Stars Records: JonQuan, c’est un un pote Ricain de Victor Rice, et si son arrivée est assez récente sur la scène rocksteady/reggae internationale, on peut dire qu’il frappe très fort pour une première : Que de la pointure au chant : Vernon Maytone, Dammy Dread, Screechy Dan ou Danny Rebel, pour des compos balayants l’ensemble des musiques Jamaïcaines avec un niveau formidable ! Les perles : le reggae évanescent « I’Am Trying » interprétée par Kelly Di Filippo, l’early dancehall « Accidental Badman » de Carlton Livingston et le ska en mode « Rice’s Style » « Sunny Monday »

 

 

Dani Radic-Dani Radic With The Slackers-Jump Up Records: Pas de barratin la dessus:Les Slackers offrent, pour ce mini EP sorti chez Jump Up, cinq magnifiques écrins pour la superbe voix de Dani Radic, et par la même occasion une superbe galette pour nos oreilles, sans aucune fausse note, un régal , rien de plus, rien de moins!

 

 

THE PISEOGS-Take The Gods Bowling : The Piséogs, c’est un groupe Irlandais dont vous aviez peut-être déjà entendu parler, sans vraiment connaître. La tendance est plutôt à des compos ska-trad/reggae au son plutôt bien produit. Sur cet album, ils abandonnent le chant sur neuf titres 100% instru, confiés à Jay Nugent qui pose indéniablement ici sa griffe, ce qui va particulièrement bien à la musique des Irlandais… A découvrir !

 

 

THE BRUCE LEE BAND-One Step Forward-Two Steps Back-Asian Man Records: Le retour d’un des groupes de Mike Park, le boss d’Asian Man Records, c’est quand même un évènement… Toujours associé à Jeff Rosenstock, ils recrutent pour cette album Dan Potthast à la guitare et pas mal de guests, dont Angelo Moore de Fisbone… Résultat : du ska, du punk et du ska-punk et même un peu de reggae top niveau, gros son et 12 titres emballés en une petite demi-heure, joués tout potards à fond et pied au plancher !

 

 

HOLLIE COOK-Happy Hour: Pour son nouvel album, Hollie Cook de sépare de Prince Fatty, mais pas du son qu’ils ont construit depuis des années ensemble. Elle a rassemblé sa propre équipe pour cet album qui ravira les fans de ce bon reggae planant aux arrangements de claviers super bien gaulés et de cette voix si particulière. C’est toujours nickel, même si je trouve perso que ça tourne un peu en rond, vous vous ferez votre avis !

 

 

THE NEW-YORK SKA-JAZZ ENSEMBLE-In The Moment: Toujours un grand Plaisir de retrouver Fred Reiter et sa troupe pour un nouvel album. D’autant que celui-ci est une nouvelle fois encore vraiment bien gaulé, avec quelques gros son funky reggae sur « In The Moment » et « Peanut Butter » et bien sûr quelques pépites ska-jazz comme « See Yah Wouldn’t Wanna Be Yah » ou « Funky Pickles », du très bon NYSJE !

 

 

PINNACLE SOUND-Soul Medecine-Bat Records: On a aussi oublié de vous parlé d’une des plus grosse et belle sortie de l’année, surtout qu’elle est Française, avec ce formidable premier LP de Pinnacle Sound, le duo composé d’Ocman Dread et de Ras Salam, qui compose des titres early reggae, rocksteady ou plus roots 70’s de première bourre, sur lesquels viennent poser un paquet de chanteurs top level, comme Marcus I sur un « Choices » funky a souhait, Jolly Joseph sur le planant roots « I Can Do The Same », mais aussi rien de moins que le formidable Jr Thomas sur un « Thankfull » du niveau des albums du Ricain… Un véritable bombe reggae !

 

 

THE MAGNETICS-Cocktails & Fairytales-Grover Records: Si Grover Records n’est plus aussi incontournable qu’il y a une dizaine d’années, il continue d’aider à sortir quelques beaux albums chaque année, dont ce « Cockails & Fairytales », la compilation des deux EP digitaux des Italiens de The Magnetics, agrémentés de deux inédits. Rappelons le concept, un cocktail, un titre, le tout avec des arrangements tentant de coller avec les origines du breuvage, ce qui est plutôt finement réalisé… Et comme The Magnetics depuis leurs débuts nous balancent de superbes compositions tout à tour reggae, ska ou rocksteady, on se régale de perles comme « Cuba Libre », le reggae « Jamaica Glow » ou « Mojito »… Un concept vraiment bien foutu!

 

 

Vous voilà maintenant bien armés pour attaquer ce mois d’Août et tenir tranquillou jusqu’à la rentrée…

Bronsky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *