Rude Boy Train

Rude Boy Train 050 – Positive Attitude..

RBT_050Rudeboys & Rudegirls… à l’occasion de la 50ième émission, l’équipe de Rude Boy Train vous invite à un retour sur les albums marquants des mois passés.. une piqure de rappel pour lutter contre la morosité ambiante !

Keep the faith !!!

(suite…)

Rude Boy Train 047 – Release Party 2013 #06

SC-fb-047C’est les vacances pour Radio Active Toulon, mais pas encore pour Rude Boy Train, alors exceptionnellement on vous propose de découvrir ce 47ème épisode un peu plus tôt qu’à l’accoutumé. Au programme, une heure d’écoute consacrée aux sorties d’albums de ces dernières semaines… Sympa non?

A déguster sans modération au bord de la plage, à la montagne ou au boulot.

Bonne écoute à toutes et tous.

Playlist Rude Boy Train 047

01. Tokyo Ska Paradise Orchestra : Boppin’ Bunny (Intro).
02. Crazy Baldhead : Cutback.mp3.
03. The Champions Inc : Are You Reggae Now ?.
04. Jimmy the Squirrel : Sort It Out.
05. The Debonaires feat Angelo Moore (of Fishbone) : Oil In My Lamp.
06. By The Rivers : Vulture.
07. Bigger Thomas : Under A Super Moon.
08. The Bullets : Hotter Reggae.
09. The Skinny : New Thing.
10. K-Man And The 45s/The Ska-mones : Cretin Hop.
11. Saucy Horn : Time To Change.
12. Statuto : Rudy Playboy.
13. Lee Thompson Ska Orchestra : Hello Josephine.
14. Nehemiah Reid : The Fiddler.
15. The Kinky Coo Coo’s : From Stem To Stern.
16. The Skints : Rat-at-at.
17. Boss Capone : River Of Tears.
18. Tim Timebomb and Friends : Saturday Night at the Movies.
19. The Bionic Rats :  Dear John.
20. Bad Cards feat. Jesse Wagner : The Wanderer.

Boss Capone – Another 15 Dance Floor Shakers By… – Grover Records/Excelsior

Afficher l'image d'origineUN PEU D’HISTOIRE : C’est au début de l’année 2013 que l’on a entendu parler de BOSS CAPONE pour la première fois au hasard d’une page facebook fraichement mise en ligne. Boss Capone se présentait alors ainsi : « New Skinhead Reggae Sensation from Harlem », et annonçait la sortie d’un premier album pour l’été. On imaginait donc un nouveau groupe new-yorkais, et on se disait que pour être capable de publier un disque aussi vite, il devait forcément être composé de musiciens bien connus de la scène locale (Vic Ruggiero ? Agent Jay ? …). Sauf que non. On avait en fait affaire à un petit plaisantin qui avait à dessein orthographié « Harlem », quartier de Manhattan, en lieu et place de » Haarlem », petite ville des Pays-Bas. (suite…)

Deux 45 tours de plus pour le POSS

Le P.O.S.S, c’est le PRECIOUS OLDIES SOUND SYSTEM, animateurs de vos before et de vos after, avec des galettes plus rares encore que les neurones à Batskin. Il y a quelques mois, les nordistes avaient sorti deux 45 tours dans la série « Carib’ Soul », sur lesquels ont retrouvait Lord Mouse and The Kalypso Katz, Mampy, The Woodsenders et The Branlarians. Et comme les collectionneurs avaient trouvé ça très cool, le POSS remet le couvert avec cette fois les Groovin’ Jailers (de Lille eux aussi) qui interprètent « Write Your Line » en face A de la première galette, et  la Toulouse Skanking Foundation qui nous balance « Voodoo Doll » en face B. Quant au deuxième disque, le programme est à peu près aussi fun : 65 Mines Street avec l’excellente »That Dress » en face A, et Boss Capone en face B qui nous joue « Pussy Corner ». La sortie c’est dans quelques jours, alors faites preuve d’encore un peu de patience, et commandez vos exemplaires à cette adresse : preciousoldiessound@gmail.com

BOSS CAPONE : LE CLIP

BOSS CAPONE, vous avez bien compris que c’était le nouveau projet de Boss Van Trigt, chanteur guitariste des Néerlandais de The Upsessions, et non pas un groupe de Harlem comme il avait réussi à nous le faire croire (ne pas confondre Harlem, le quartier de New York, et Haarlem, le petite ville située à proximité d’Amsterdam). Boss Capone a su se faire entourer de trois très bons musiciens en la personne de  Boris Manintveld, batteur de The Upsessions,  Loek Hauwert, bassiste de Mr.Review et de Mark Foggo, et de Johan Steevens, guitariste de Mr. Review et des  Beatbusters. La crème de la scène batave ! (suite…)

Boss Capone : Le mystère dévoilé

Afficher l'image d'origineVoilà voilà, ils sont contents, ils ont réussit à se faire passer pour des Américains, alors qu’en fait ils sont Néerlandais. En même temps si un groupe prétend être de Harlem, pourquoi devrait-on en douter ? Surtout que BOSS CAPONE est bien de Haarlem, mais avec deux « a », dans la région d’Amsterdam. Houlala les petits cachotiers ! D’ailleurs en fait de groupe, il s’agit plutôt du projet solo de Boss Van Trigt, le chanteur/guitariste du combo batave en survet’. (suite…)

Boss Capone, le nouveau son early reggae venu de Harlem

BOSS CAPONE est un mystère. Un vrai, un pur mystère. Mais qu’est-ce que c’est que ce groupe apparu récemment au détour d’une page Facebook ? Peu d’infos ont filtré sur ce nouveau combo. On sait qu’ils seraient new-yorkais (vous remarquerez l’emploi du conditionnel), de Manhattan et même de Harlem, qu’ils font du skinhead reggae  et qu’ils s’apprêtent à sortir (déjà !) un premier album cet été chez les Allemands de Grover Records. Bizarre bizarre, un groupe américain qui sort direct sont premier opus chez des Allemands sans passer pas la case Jump Up Records ou par Megalith… Apparemment le titre serait « Another 15 Dance Floor Crashers by Boss Capone », et la pochette, à défaut de la liste des musiciens, a déjà été dévoilée sur la toile. (suite…)

« Page précédente