Rude Boy Train

THE FREECOASTERS – A DIFFERENT KIND OF HEAT – Jump Up Records

UN PEU D’HISTOIRE : C’est en 2014 qu’on découvre chez Rude boy train, sur le Label Citrus Records, une poignée d’excellents groupes, avec, parmi eux, The Duppies, Spread The Dub ou bien encore The Freecoasters qui sortent alors leur premier EP. La voix de Claire Liparulo est d’emblée le point fort de la bande de Fort Myers, tout comme un gros potentiel niveau compo, même si tout n’est pas parfait.

Ils rencontrent alors Jesse Wagner, qui, charmé, les appuie en produisant leur premier album, nommé « Show Up » qui sortira en autoprod en 2016. Avec le chanteur des Aggrolites aux manettes, le groupe prend de l’épaisseur, et le skeud est excellent avec des titres aux sonorités forcément proches du groupe Californien mais avec une belle identité blues-soul bien à eux. Après deux ans passés à jouer un peu partout aux USA, le groupe retourne en studio dès janvier 2019, toujours accompagné de Jesse Wagner. Les sessions sont intenses et le résultat bluffant, d’autant que le mix a été confié à Roger Rivas.

Mais malgré une campagne de prévente, le disque semble difficile à sortir, d’autant que vient en plus s’ajouter la Covid 19… Les Financeurs auront tout de même le droit à l’exclu de l’album en digital dès Mai 2020. Mais ce n’est que près d’un an plus tard, grâce au renfort de Chuck Wren et de son incontournable label Jump Up Records que sort enfin ce « A Different Kind Of Heat » dans une superbe version vinyle tant attendue. (suite…)

KING KONG 4 -PUNCH IT! – JUMP UP! RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : King Kong 4, c’est le dernier projet en date de Mitch « King Kong » Girio. Le Canadien est plus connu en tant que membre de King Apparatus, groupe dans lequel il coécrivait la plupart des titres avec un certain Chris Murray.

Après la fin du groupe, il se concentre plutôt sur la compo et la production pour d’autres groupes, notamment les Kingpins, le groupe de Lorraine Muller, dont il produira le fabuleux « Let’s Go To Work ». Il participe même en tant que bassiste à l’album suivant « Plan Of Action ».

Beaucoup plus discret par la suite, on ne le retrouvera qu’occasionnellement, notamment aux côtés de Lorraine Muller, encore une fois, pour « My Favourite Heart To Break » un album sorti sous le nom de The Fabulous Lolo & King Kong Girio, en 2015, mais aussi sur l’excellent EP de Susan Cadogan « Take me Back » sorti en 2016.

Depuis il se consacre au projet King Kong 4, monté avec Brendan Bauer, croisé au sein de Prince Perry, à la basse, Andrew McMullen à la batterie et Ronald Poon aux claviers en tous genres,  développant, avec un ska et un reggae sous haute influence pop, très proche des voisins de The Pomps, sortant majoritairement les titres en digital via leur page bandcamp. (suite…)

DR RING DING – THE REMEDY – Pork Pie Records/Jump Up Records

UN PEU D’HISTOIRE : Plus vraiment besoin de vous présenter le bon Dr Ring Ding. Richard Alexander de son état civil, est un peu partout où se joue du bon ska et du bon reggae depuis la fin des années 80, quand il débuta sa carrière au sein d’El Bosso Und  Die Ping Pongs. Mais c’est quand il se lance avec Les Senior All Stars avec ce premier album explosif « Dandimite » que sa renommée franchit toutes les frontières.

Depuis, il a empilé les bons albums, accompagné par une tripotée de groupes, des Bartenders au Sharp Axe Band, du Freedom Street Band pour le Ska Vaganza au Rotterdam Ska Jazz Orchestra pour son projet Kingston Kitchen en passant par les Kingston Rudieska, et joué un peu dans tous les registres possibles et imaginables des musiques de racines Jamaïcaine. Et je ne parle même pas des innombrables featurings disséminés un peu partout dans le monde.

Comme si ça ne suffisait pas, il a rejoint depuis quelques années, le line-up des légendaires Busters. (suite…)

THE UPPERTONES – Easy Snapping – Jump Up ! Records

UN PEU D’HISTOIRECe qu’on avait pris au départ pour un side-project de Mr T-Bone, célèbre tromboniste italien qui officiait il y a quelques années dans Mr T-Bone and The Young Lions, The Bluebeaters ou de The Sabaudians, est en fait rapidement devenu son groupe principal. Délaissant les Bluebeaters (sa formation la plus récente), le gaillard s’était entouré de Count Ferdi à la batterie et Peter Truffa au piano (un américain qu’on a souvent vu du côté du New York Ska Jazz Ensemble), pendant qu’il officiait lui même au chant et au trombone.

Après deux albums, « Closer To The Bone » en 2015 et « Up Up Up ! » en 2017, le trio revient avec son boogie jamaïcain et cette fois Phil Cuomo au piano pour un « Easy Snapping » toujours autant tourné vers le passé…

LE DISQUE10 titres, pas un de plus pour ce nouvel opus du trio turinois légèrement remanié. 10 titres, et presque autant de reprises, mais toujours largement revisitées à la sauce Uppertones. (suite…)

Mark Foggo est de retour

Résultat de recherche d'images pour "ska pig returns"MARK FOGGO, c’est l’inénarrable rude boy anglais (de Folkestone) qui a pas mal traîné du côté d’Amsterdam dans sa jeunesse. Et mine de rien, avec plus de 35 ans de carrière au compteur, c’est l’un des plus anciens de la scène actuelle.

Enfin, on aurait eu tendance à parler au passé à son propos, sauf qu’on vient d’apprendre que le gaillard allait publier un nouvel album à la fin du mois. (suite…)

RED SOUL COMMUNITY GOES SKA-PUNK

Grosse surprise cette semaine avec l’arrivée de la video du premier single extrait du prochain album des Red Soul Community!

En effet, alors qu’ils nous avaient jusque là plutôt habitué à faire dans le son 60’s feutré, les voilà clairement embarqués sur une voix très third-wave US, voir carrément ska-punk, la voix feminine d’Isabel Garcia envoyant  le tout directement dans la roue des Interrupters ! (suite…)

THE PRIZEFIGHTERS – FIREWALK – Jump Up Records

UN PEU D’HISTOIRE : The Prizefighters, c’est la bande de Minneapolis branchée musiques vintages de tous poils divagant allègrement du ska au reggae en passant par le rocksteady. La troupe étant pas trop bavarde, on a du se contenter, depuis leur formation en 2006, d’un LP assez fameux nommé « Follow My Sound » sorti chez Jump Up en 2010, d’une série de trois 45 tours parus conjointement sous le nom de « A Musical Knockout In 3 Rounds! » enregistrés tout en analogique, et d’un autre 45 en compagnie de Charley Organaire dans la même veine…

Malgré un œuvre relativement peu prolifique pour un groupe de cet âge, ils jouent régulièrement pendant toutes ces années, faisant aussi parfois aussi office de backing band pour des pointures du genre Stranger Cole, Charley Organaire, forcément ou bien encore pour le duo Roy Panton/Yvonne Harrison.

C’est donc avec une curiosité plus que certaine qu’on a accueilli en ce mois de février ce tout nouveau « Firewalk » toujours édité par le fidèle label Jump Up Records. (suite…)

THE FUSS – Ourselves – Jump Up Records

UN PEU D’HISTOIRE : Y’a pas que du mauvais à tirer des réseaux sociaux ! En effet, avant que Jayson Nugent, guitariste des Slackers et producteur à ses heures, ne publie un post signalant qu’il bossait sur le premier album de The Fuss, ben j’avais jamais entendu la moindre note du groupe.

Une fois n’est pas coutume, c’est sur la côte Est des US, Washington DC, que l’on retrouve la trace des neuf membres de ce groupe fondé en 2014. Après un premier EP « In Trouble », sorti en 2016, plutôt costaud, ils jouent en première partie de la majorité des groupes passant dans le coin, aussi divers que les Skatalites, Save Ferris ou les Interrupters…

Un petit 45t plus tard, produit par Brian Dixon s’il vous plaît, sur lequel figure le très bon « We’re Going Out » qui, connection Californienne oblige, figure sur la compil d’Angel City Records sortie un peu plus tôt cette année. Pour la suite de leurs aventures, ils s’adjoingnent une autre pointure avec le bon Agent Jay pour ce premier album nommé « Ourselves », qui sort cet été sous le non moins excellent label Jump Up Records…

LE DISQUE : Y’a du talent du côté de The Fuss, du talent mais aussi et surtout un super trio vocal féminin et une grosse section cuivre qui leurs permettent d’aborder tous les genres de notre bonne vieille musique Jamaïcaine sans aucun complexe. (suite…)

Monty “Neysmith” Montgomery & The Bishops cherchent des dates en France

The Bishops est un fort sympathique groupe d’Omaha au Nebraska, dont nous avons parlé à plusieurs reprises dans nos colonnes, et qui officie dans le ska/reggae/rocksteady depuis plus de 20 ans. Le combo qui est devenu le backing attitré aux US de Monty “Neysmith” Montgomery (ex Symarip) et qui l’ont accompagné sur un EP et un album chez Jump Up! va effectuer une tournée en Europe au printemps prochain avec le chanteur jamaicain. A cette occasion, Monty & the Bishops aimeraient bien effectuer quelques dates dans nos contrées ce qui nous permettrait de découvrir en live ce groupe de qualité avec Monty Montgomery en attraction principale.

Avis donc aux bonnes volontés qui souhaiteraient les faire jouer. Contactez nous, on fera suivre et si vous ne l’avez pas, procurez vous le 45 tours des Bishops publié par notre copain Red Head Man sur Jewels en 2016.

Un premier album pour The Crombies

Afficher l'image d'origine

THE CROMBIES, c’est un combo américain originaire de Chicago amateur de son two tone, avec une vraie culture skinhead un peu à l’anglaise. Le groupe est composé de six musicos qu’on a déjà pu apercevoir chez des pointures locales comme les trop rares Deal’s Gone Bad ou Lord Mike et ses Dirty Calypsonians.

Formé au début des années 2010, The Crombies envoie dès 2011 un 45 tours chez Jump Up Records, le label du coin qu’on ne présente plus, avec dessus une reprise de « Blood and Fire », le standard de Niney The Observer, et « Mad At The World », empruntée à Deal’s Gone Bad. Sur sa page facebook, le groupe évoque un album pour le printemps 2012, mais il n’est vraisemblablement jamais sorti. 

Les reprises, The Crombies aime ça, puisqu’en 2013 il sort un split 45 tours avec Green Room Rockers sur lequel il reprend « English Civil War » du Clash pour Jump Up Records, puis pour la fameuse compile espagnole « The Clash Goes Jamaican » de Golden Singles Records. (suite…)

Page suivante »