Rude Boy Train

SHOTS IN THE DARK-CHICKEN BLUES-LIQUIDATOR MUSIC

UN PEU D’HISTOIRE : Carrière pour le moins en dents de scie pour ces Italiens de Shots In The  Dark, pourtant un groupe connu et reconnu de l’autre côté des Alpes ! Fondé dès 1999, les Romains sortent leur premier EP « From Kingston To Rome » en 2001… La base est ska dans une veine très trad’ avec des intonations rythm’n’blues ou soul… Le premier album, « Shots From The Ghetto » voit lui le jour en 2002, avec pas moins de 17 titres, une autre époque ! Les reprises comme « Freedom Sounds », « Confucious », « Ba Ba Boom » ou « Hooligans » sont plutôt bien foutues et les compos assez solides, comme « Burn, Baby, Burn » ou « More Fire » et ses chœurs féminins…

Gros trou d’air derrière et une réapparition seulement en 2008 avec l’album « Spaghetti Skank » et une grosse montée en puissance niveau prod’, avec 12 compos où les talents de musiciens de la bande s’affirment tout comme la voix d’Alberto Caci, certes pas la plus belle du siècle, mais avec suffisamment de caractère pour marquer les esprits…

Nouvelle période creuse jusqu’en 2013, avec la sortie de l’EP «… A Roma ! » chanté 100% en Italien avec pas mal de réussite sur trois titres assez fameux…

On saute alors en 2017 pour la suite des aventures d’un groupe qui change beaucoup autour de son leader chanteur, pour la parution d’ «Unchained » un nouvel EP trois titres, toujours bien foutus, plutôt rocksteady avec une superbe reprise de « Once Upon A Time » de Delroy Wilson.

En ce mois de septembre, c’est avec un album enregistré dès 2020 que Shots In The Dark fait son grand retour et la qualité est telle que c’est Toni Facio qui prend la main pour faire paraitre sur son label Liquidator Music ce « Chicken Blues »…

 

LE DISQUE : C’est une belle surprise que ce « Chicken Blues » remarqué quand même grâce à l’estampille Liquidator, qui offre tout de suite une autre exposition à une groupe qui semble largement le mériter…

D’entrée, les cuivres de « Your Knife » envoient du lourd… Omniprésents, ils sont les véritables vedettes du titre, et le gros atout du groupe, déclinants une ambiance sombre bien entretenue par des parties vocales travaillées.

Si l’ambiance de « Shame » est nettement plus fun, l’ensemble manque un peu d’épaisseur, malgré un superbe solo de guitare jazzy… Le morceau titre « Chicken Blues », un peu dans la même veine, est beaucoup plus convaincant, avec un refrain beaucoup plus réussi notamment.

Quand il se frottent à la soul, version slow, avec « Do Your Flight », ça tourne vraiment bien, avec des saillies de cuivres vraiment chouettes, et, même si Alberto Caci n’est pas Otis Redding, son travail, sur ce genre d’exercice casse-gueule, est plutôt séduisant. Avec « Downtown » en mode reggae, c’est pas Bob Marley non plus, mais, avec un bon skank, une basse bien lourde, de bons arrangements de percus  et un solo de trompette solaire,  ça s’écoute toujours plutôt bien.

Mais là ou on préfère largement Shots In The Dark, c’est bien dans le ska 60’s, surtout quand ça envoie du swing imparable comme sur « My Bad Lilly » dont on regrettera grandement l’absence sur la version physique du LP, tout comme celle de « Hot Groove », un instru puissant, avec ses percus funky et un chorus de cuivres formidable…

Les possesseurs de la version vinyle se consoleront avec l’autre instru, « Mojo Whistle », un beau plan ska au tempo lent sur lequel la section vent est encore une fois en démonstration, ou bien encore avec « Can’t Lock My Door », un nouveau ska swing sixties explosif parfait de la tête aux pieds, fun et dansant…

Shots In The Dark ressort donc ainsi de l’ombre de fort belle manière… Ce « Chicken Blues » hyper cuivré nous offre d’excellents moment dans des ambiances variées allant de la soul au reggae… Et tout ça mérite largement votre attention !

Bronsky

JAMAICAT: UN DEUXIEME VOLUME POUR LA COMPIL’ 100% CATALANE

C’est au coeur de l’été que Liquidator Music a eu le bon goût de publier un deuxième volume de sa compilation 100% catalane nommée Jamaicat.

Au programme de ce double LP, des habitués comme les Gramophone Allstars, les Cabrians, The Penguins ou Soweto, des ptits nouveaux comme les Jamaican Jazz Lovers ou The Dance Crashers, de l’instru, avec the Upshitters ou Don Cosmic, et même du Français avec les indéboulonnables 100 grammes de têtes…

Beaucoup de ska, un peu de reggae, et que du bon, 21 titres d’un niveau formidable, dignes de l’énorme scène Catalane, définitivement une des plus vivantes de la planète… (suite…)

KEITH & TEX – FREEDOM – LIQUIDATOR MUSIC

UN PEU D’HISTOIRE : Qui n’a jamais entendu le duo Keith & Tex et leur légendaire  « Stop That Train », titre réellement emblématique de l’histoire du reggae ?

De leurs véritables nom Keith Barrington Rowe et Phillip Texas Dixon, les deux accolytes se rencontrent par le biais d’un ami commun. Ils commencent à chanter en quintet aux coins des rues avec suffisamment de succès pour les pousser à chercher une place chez les producteurs locaux. Recalés chez Prince Buster, Coxsone ou Duke Reid, le groupe se sépare mais Keith et Tex persévèrent en duo. Ils auditionnent pour Derrick Harriott.

Sur la fin des années 60, Harriott leur offre quelques magnifiques succès, comme cette fameuse reprise façon rocksteady du ska « Stop That Train » des Spanishtonians, donc. On rajoutera à la listes des réussites de cette collaboration, «Tonight », forcément mais aussi « Goodbye Baby » ou « Hypnotics Eyes ».

Les deux comparses se séparent en 70, immigrants chacun vers d’autres cieux, les US pour Keith, le Canada pour Tex. Keith Rowe continue sa carrière solo, avec notamment des titres produits par Lee Perry, comme l’excellent « Groovy Situation ». (suite…)

JIM MURPLE MEMORIAL, ROY ELLIS FEAT COSMIC SHUFFLING, MANGO WOOD : DU SOMPTUEUX EN 45 TOURS CHEZ LIQUIDATOR!

Encore et toujours de la beauté sur le label de Toni Facio !

Après les Frenchy de Jim Murple MEMORIAL et leur « Covida » fun et dansant, avec en face un autre superbe ska « Comes Love »,  puis le formidable « Shine Your Light On Me » sorti il y a quelques semaines, issu de la collaboration entre le vétéran Roy Ellis et les formidables Hélvètes de Cosmic Shuffling, un rocksteady excellent, avec sa version drivée par un Hammond bondissant en face B,  c’est au tour  du groupe madrilène Mango Wood de nous envoyer un 7 inches fidèle aux qualités démontrées sur leur premier  album, avec « Bangarang » et « Wanted », deux early reggae maousses, véritables régals pour les oreilles. (suite…)

Les Oldians rendent hommage à Ernest Ranglin

On ne présente plus THE OLDIANS, excellent combo ska-jazz de Barcelone qui a déjà pas mal d’albums à son actif, emmené par la superbe voix de la superbe Saphie Wells.

Ici, pas de chanteuse, puisque c’est un instrumental que le groupe nous sort en 45 tours, forcément chez les potes de Liquidator Music.

Le guitariste du combo, Javier Garcia, a invité Javier Martin Boix, un guitariste madrilène, à venir reprendre « Big Business » du grand Ernest Ranglin. Forcément, c’est à base de guitare. (suite…)

SMOKE AND MIRRORS SOUNDSYSTEM DEBOULE CHEZ LIQUIDATOR!

Le Smoke And Mirrors Soundsystem, le groupe à géométrie variable mené de mains de maître par John Roy, le leader de Unsteady, n’en finit pas de nous en mettre plein la vue.

Après un superbe 45 tours sorti récemment chez Badasonic Records, encore eux, les revoilà déjà chez les collègues de Liquidator Music avec un superbe deux titres interprété par un line-up de rêve où figurent en vrac, Korey Kingston, Eitan Avineri, Roger Rivas ou Victor Rice, excusez du peu! (suite…)

UN NOUVEAU SINGLE POUR LES SKA JAZZ MESSENGERS

Ska Jazz Messengers, c’est le groupe de Caracas au Venezuela,  qui nous avait fait belle impression l’année dernière avec la sortie de leur album « Introspeccion », chez Liquidator, aux sonorités ska-jazz plutôt modernes dans les arrangements, avec pas mal d’invités de haut niveau, du genre Victor Rice, Joey Altruda ou bien Angel Salgado sur « It’s Too Late », une des pépites de la galette.

Après une belle réedition cet été, avec quelques surprises du genre remix de haut vol par Prince Fatty de leur titre « Bajo La LLiuva », les revoici déjà avec un nouveau single, disponible pour l’instant uniquement en digital, nommé « It’s Allright »

Le titre emprunté à Curtis Mayfield est somptueusement réarrangé à la sauce rocksteady-ska, interprétée avec talent par Casey Beres, et produit de main de maître par Esteban Descalzo, toujours aussi efficace. (suite…)

Glen Ricks chez Liquidator

L’image contient peut-être : texte qui dit ’Glen Ricks Time/ Woman 007 PQUITOR SIDE Nn NI Now on the streets! Released on 7"’GLEN RICKS, c’est un chanteur jamaïcain immigré au Canada, qui fut membre dès la fin des années 60 de The Fabulous Flames, jusqu’à leur séparation au cours des 70’s, et qui a notamment enregistré « Holly Holy/Kingston Town » pour le producteur Clancy Eccles en 1969.

Le gars a passé sa vie entre Canada, Jamaïque, et USA, notamment du côté de Chicago et de Philadelphie où il enregistre « I Found A Love », entre R&B et soul, car le type a plusieurs cordes à son arc.

Les producteurs Roberto Sanchez et Linval Thompson, qu’on ne présente plus,  lui ont mis le grappin dessus et lui ont proposé d’aller en studio enregistrer de nouveaux morceaux.

C’est évidemment du côté de Liquidator Music à Madrid que ça se passe, avec la sortie d’un 45 tours en édition limitée avec dessus « Time » et « Woman » qui vous rappelleront ce bon Alpheus. (suite…)

TOP SHOTTA BAND FEAT. SCREECHY DAN – SPREAD LOVE – AL PARAGUS/LIQUIDATOR MUSIC

UN PEU D’HISTOIRE : On n’est pas forcément infaillibles chez Rude Boy Train, même si j’arrive pas encore à comprendre comment j’ai pu me faire traverser par ce Top Shotta Band, jusqu’ici… Faute avouée à moitié pardonnée, merci d’avance!

Donc, dès 2013, le groupe mené par Mush One, membres des Slackers des débuts, indice qui aurait dû nous tirer l’oreille, le groupe sort un premier album autoproduit, sous le label Al Paragus. Déjà associés à Screechy Dan, un raggaman qui sait un peu tout faire, qui traînait dans le posse de Shaggy à ses début et qu’on a pu croiser aussi, dans un autre genre, chez les excellents Megative, ils proposent d’excellents morceaux  dans une veine ska vintage tout à fait séduisante.

Après ça,  plus grand-chose, malgré quelques lives sporadiques, avant le single sorti l’année dernière sur Liquidator, forcement gage de qualité. Les deux titres proposés, « Share My Love » et « Cool & Deadly » nous avaient cette fois ci fait de l’œil, mais on n’attendait pas forcément le groupe avec un album complet de ce niveau… Faut dire qu’on nous avait aussi caché les participations de Vic Ruggiero aux claviers et de Maddie Ruthless à la guitare. Voici donc « Spread love » publié en ce début d’automne une nouvelle fois sous l’égide de Liquidator Music (suite…)

SKA JAZZ MESSENGERS – Introspeccion – Liquidator Music

UN PEU D’HISTOIRE : Les 7 zicos du Ska Jazz Messengers sortent de Caracas, Venezuela et jouent ensemble depuis 2009 un cocktail de ska-jazz, forcément, mais aussi du rocksteady, le tout matiné d’une touche de funk et d’une pincée d’un jazz aux sonorités modernes.

Malgré les nouvelles opportunités de communication offertes par internet, pas facile de se faire connaître quand on vient de Caracas. Ils se sont fait cependant remarquer en 2014 avec une reprise ska-soul absolument géniale du hit interplanétaire « Happy » de Pharell Williams. Distance oblige, on n’a peu entendu parlé d’eux depuis, même si nous vous avions signalé ici  « Cuando Te Miro », leur second single sorti en 2015. Ce n’est qu’en ce début d’année qu’on les redécouvre , avec « Mil Veces No », un 45t sorti chez Liquidator, annonceur du premier album, nommé « Introspeccion », sorti ce printemps en digital et qui attend encore sa sortie physique qui sera une nouvelle fois assurée par le label Espagnol, toujours gage de qualité.

LE DISQUE : Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas un bon vieux son vintage que nous propose Liquidator avec ces Ska Jazz Messengers. Cependant, si ici le son est ici résolument léché, moderne même, serait-on tenté de dire, on en n’a pas moins à faire a du ska, aux influences variées, et du bon. (suite…)

Page suivante »