Rude Boy Train

THE FRIGHTNRS – ALWAYS – DAPTONE RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : On connait difficilement plus tragique que l’histoire des Frightnrs et de son leader Dan Klein… « Brukky » comme il se faisait appeler parfois, rencontre Chuck Patel, clavier de son état,  dans une soirée en 2010 et ça colle tout de suite entre les deux amoureux de musique Jamaïcaine… Rejoint par Preet, le frère de Chuck, à la basse et Rich Terrana à la batterie, ils fondent the Frightnrs… Ils jouent alors régulièrement dans les clubs de New York en sortent un premier EP en 2012 produit par l’incontournable local Jay Nugent.

Le groupe rencontre alors le producteur Victor Axelrod, avec lequel ils travaillent rapidement… Gabriel Roth, le boss de Daptone, avec qui Axelrod a déjà travaillé, tombe sur les premières maquettes de leur travail commun, est tout de suite emballé par le niveau du combo et les signe pour un premier 45t, la reprise d’ « I’d  Rather Go Blind » D’Etta James puis pour un premier album… (suite…)

« ALWAYS »: LA MERVEILLEUSE SURPRISE DES FRIGHTNRS!

En 2016, The Frightnrs, groupe reggae rocksteady du Queens nous sortait, chez Daptone Records et produit par Victor Axelrod, un des plus beaux albums de la décénnie, « Nothing More To Say », qu’on aurait cru sorti du coffre fort de Studio One, notamment grâce à la voix incroyable de son chanteur, Dan Klein aka Bruky, qu’on avait surtout croisé jusqu’alors sur les skeuds du Crazy Baldhead de Jay Nugent.

Malheureusement, Dan décède à 33 ans de longue maladie avant même la sortie de l’album et son très beau succès international et l’on pensait que l’histoire pourrait s’arrêter là.

Mais quelques signes laissaient de l’espoir: la parution d’un petit live « maison » vidéo assez fabuleux, avec en featuring les amis Maddie Ruthless, Screechy Dan ou bien encore les Skints, en 2017, puis la sortie la même année d’une version dub de « Nothing More to Say ». (suite…)

TOP SHOTTA BAND FEAT. SCREECHY DAN – SPREAD LOVE – AL PARAGUS/LIQUIDATOR MUSIC

UN PEU D’HISTOIRE : On n’est pas forcément infaillibles chez Rude Boy Train, même si j’arrive pas encore à comprendre comment j’ai pu me faire traverser par ce Top Shotta Band, jusqu’ici… Faute avouée à moitié pardonnée, merci d’avance!

Donc, dès 2013, le groupe mené par Mush One, membres des Slackers des débuts, indice qui aurait dû nous tirer l’oreille, le groupe sort un premier album autoproduit, sous le label Al Paragus. Déjà associés à Screechy Dan, un raggaman qui sait un peu tout faire, qui traînait dans le posse de Shaggy à ses début et qu’on a pu croiser aussi, dans un autre genre, chez les excellents Megative, ils proposent d’excellents morceaux  dans une veine ska vintage tout à fait séduisante.

Après ça,  plus grand-chose, malgré quelques lives sporadiques, avant le single sorti l’année dernière sur Liquidator, forcement gage de qualité. Les deux titres proposés, « Share My Love » et « Cool & Deadly » nous avaient cette fois ci fait de l’œil, mais on n’attendait pas forcément le groupe avec un album complet de ce niveau… Faut dire qu’on nous avait aussi caché les participations de Vic Ruggiero aux claviers et de Maddie Ruthless à la guitare. Voici donc « Spread love » publié en ce début d’automne une nouvelle fois sous l’égide de Liquidator Music (suite…)

KINGSTON FACTORY PRESENTS THE EAST COAST SESSIONS – Liquidator Music

UN PEU D’HISTOIRE : Rude Boy Train vous parle souvent, sans que vous vous en doutiez forcément, d’Esteban Descalzo. Et pour cause, il est quasiment dans tous les bons coups venus d’Argentine ces dernières années… La liste serait trop longue, mais le batteur et producteur natif de Buenos Aires tient ce rôle dans deux des meilleures formations locales, j’ai nommé Gigantes Magneticos et les fabuleux Los Aggrotones.

Avec son bon goût pour les sons jamaïcains old school et son appétit dévorant, il collabore au grés de ses aventures avec de très nombreux artistes comme Pat Kelly, Derrick Harriot,  The Upsttemians, The Upshifters ou bien les locaux Mimi Maura, Hogo Lobo, Smocking Flamingos et autres Satelite Kingston ou Los Hamptons.

Après un voyage sur la côte est des Etats Unis où il rencontre de nombreux artistes locaux de la scène ska et reggae, il est convaincu qu’il se doit d’y revenir pour monter un projet musical… Bagages sur le dos, remplis de titres aux contours déjà dessinés à Buenos Aires par le noyau des Gigantes Magneticos, il se pointe mi-2017, pour trois semaines de boulot, pendant lesquelles  il multiplie les sessions d’enregistrement un peu partout dans les studios des uns et des autres, de Washington en passant par Brooklyn ou le Queens entres autres coins de New York, lui permettant d’échanger en live avec chacune de ses rencontres parmis lesquelles figurent,  excusez du peu, Jay Nugent, Dave Hillyard, Larry Mac Donald, Victor Rice ou bien encore le batteur des Frightnrs Rich Terrana. (suite…)

The Frightnrs vous souhaite une bonne année !

news-0117-frightnrs-nydPour ceux qui comme nous se posait la question de l’avenir des Frightnrs après le décès de Brukky, le groupe à mis en ligne une vidéo des plus rassurante… En effet quoi de mieux pour conjurer le sort et aller de l’avant que d’affirmer haut et fort ce que l’on est , c’est à dire un des meilleurs groupes de rocksteady en faisant la fête avec des potes !

C’est ce qu’on fait les Frightnrs à l’occasion du réveillon du nouvel avec cette vidéo showcase de près de 30mn enregistrée à la maison avec des invités comme Maddie Ruthless ( The Far East), The Skints, Top Shotta, Screechy Dan et Anant Pradhan … La bonne surprise de la vidéo c’est également la présence au chant de Jonny GoFigure qui sans faire oublier Brukky assure plutôt bien dans un rôle pour le moins compliqué et laisse augurer d’une relève plus qu’intéressante …

Bref ne boudons pas notre plaisir car avec cette vidéo dédiée comme il se doit à Dan Klein, les Frightnrs revendiquent qu’ils sont plus que jamais vivant ! (suite…)

CRAZY BALDHEAD – The Stereo Prophecy & Electric Hymns – Autoprod/Big Tunes

UN PEU D’HISTO9548c9844d6a9709f4f6634e485b8021IRE : Crazy Baldhead, c’est avant tout l’aventure d’un homme, et pas n’importe lequel, j’ai nommé Jayson Nugent, guitariste-producteur incontournable de la scène US depuis plus de vingt ans. Le Monsieur, après avoir fait ses premières armes au sein du groupe Agent 99, souvent guitariste aux cotés de King Django, participera tout naturellement à l’aventure Stubborn All-Stars, avant de rejoindre à temps plein les Slackers il y a plus de dix ans. Parallèlement, il écrit et produit, accompagné par nombre de ses talentueux amis, pas mal de titres dont on trouve les premières traces physiques seulement en 2003 avec la sortie d’un maxi 10’’ où figurent « Long Road » et « California », deux titres très reggae chantés par Vic Ruggiero.

En 2004, l’ensemble de ces premiers titres et quelques uns plus récents sont compilés sur CD par Stubborn Records. L’album, nommé « Crazy Baldhead : Has A Posse 1997-2004 », pose le son de celui qu’on surnomme Agent Jay, avec des variations allant d’un dub un poil électro à de l’early tout aux claviers avec l’énorme « Eye Jammy », en passant même par du dancehall, parfaitement accompagné par Rocker T, sur « Cooking Season ». (suite…)

The Far East… 7 questions à Maddie Ruthless !

945597_10152894718270693_976869470_nNouveaux venus mais pas vraiment inconnus dans la galaxie Brooklyn Rocksteady, The Far East commence à se faire un petit nom du coté de Big Apple ! Avec un line-up efficace le combo présente notamment des membres des Forthrights, combo new-yorkais aux accents ska/rocksteady 60’s déjà évoqué dans nos colonnes… en l’occurrence la sémillante et talentueuse Maddie Ruthless que l’on ne présente plus.

Chanteuse, guitariste, DJ  passionnée de musique jamaïcaine originaire de la Nouvelle Orléans, Maddie trouve avec The Far East peut-être son projet le plus abouti, en tout cas celui qui met le mieux en valeur son talent de chanteuse ! La mise en ligne de deux nouveaux morceaux sur le soundcloud du groupe était l’occasion de rencontrer Maddie et de lui poser quelques questions pour mieux percer le mystère Far East !!!!! Rencontre avec une passionnée… (suite…)

Crazy Baldhead… « The Stereo Prophecy & Electric Hymns » un nouvel album via Big Tunes !

9548c9844d6a9709f4f6634e485b8021L’année 2016 semble augurer de belles et bonnes choses à venir avec notamment le sortie annoncé d’un nouvel album pour Crazy Baldhead le groupe de Jayson Nugent (aka Agent J), guitariste des Slackers, DJ, membre des Stubborn All-Stars ou encore producteur hors pair.. Si c’est pas du CV !

Tout commence avec quelques morceaux pour la compilation Stubborn Records « version City – Exit 97 » en 1997. A l’époque, Crazy Baldhead, est essentiellement un groupe de studio au son très dub, où se côtoient différents musiciens. Le line-up de base est composé d’Eddie Ocampo (batterie), Vic Ruggiero (orgue, piano ), Victor Rice (basse), et Jay à la guitare. Après les départs de Victor Rice et Eddie Occampo, le son de Crazy Baldhead évolue vers le ska et le rocksteady plus traditionnel, le groupe se produisant notamment comme  backing band pour des artistes tels Ken Boothe, Stranger Cole, Patsy Todd…  Le combo a sorti un LP, « The Sound Of ’69 » en 2008, et  le mini « The Reggae Will Not Be Televised » en 2010. (suite…)

The Far East.. « Youthman » le single chez Tea Factory Sounds !

1401243_175730205957116_525123788_oNouveaux venus mais pas vraiment inconnus dans la galaxie Brooklyn Rocksteady, The Far East sortent leur premier single en vinyl  sur le label Tea Factory Sound.

Pas vraiment inconnu en effet, puisque le line-up du groupe présente des membres des Forthrights, combo new-yorkais aux accents ska/rocksteady 60’s déjà évoqué dans nos colonnes… en l’occurrence la sémillante et talentueuse Maddie Ruthless que l’on ne présente plus. (suite…)

Un EP 7 titres pour The Forthrights !!

 

Oups !! Oubli de ma part sur ce sujet car cet EP est sorti depuis fin mai déjà. Mais comme il n’est jamais trop tard…

The Forthrights nous viennent de Brooklyn – NY, mais aussi de la Nouvelle Orleans pourrait-on dire tellement ils s’y produisent en y rejoignant Maddie Ruthless aka The Rocksteady Queen of New Orleans qui fait désormais partie du quartet !! On la retrouve justement sur cet EP où elle y fait le backing vocal. Mais ce n’est pas tout, car on y retrouve les contributions de Vic Ruggiero, Chris Murray et d’autres… Cette pépite a était mixé par King Django au Version City ainsi que Mihran Abrahamian qui les a souvent assistés. Ils seront pour la première fois de passage au prochain Montreal Ska Festival dont on vous reparlera plus longuement très prochainement !!
facebook, twitter, wordpress.