Rude Boy Train

Stranger Cole et Susan Cadogan-Des Vieilles gloires bien accompagnées

Deux singles parus récemment proposent le retour de deux grand noms de la musique qu’on aime:

Stranger Cole est accompagné par The Steadytones, qui accompagnent en ce moment même Keith & Tex et Rudy Mills pour leur tournée Européenne(le 5 Mai à Beauvais-ASCA et le 6 au Zickenstock) pour le rocksteady « Rude Boy », plutôt bien foutu, pendant que Susan Cadogan propose une belle version en duo avec Olly Riva d' »Unforgettable » de Nat King Cole,  accompagné du groupe de l’Italien, The Magnetics.

Deux chouettes titres à se mettre dans les oreilles à l’apéro ce week-end! (suite…)

Stranger Cole & The SteadyTones – More Life – Liquidator Music

Résultat de recherche d'images pour "stranger cole morelife"UN PEU D’HISTOIRE: Ici, on aime bien THE STEADYTONES, excellent groupe allemand qui nous avait gratifié en 2013 d’un très bon « Heavy Impact » avec une pochette en bois (pour de vrai).

Et forcément on aime aussi le grand STRANGER COLE, une des dernières légendes des débuts, de l’époque d’Eric Monty Morris ou de Patsy Todd, quand en Jamaïque la mode était aux costumes cintrées et aux chaussures propres et nettes.

Côté discographique le gars n’était plus très prolifique, mais Toni Liquidator et ses amis bavarois sont allés le sortir de sa retraite pour un Ep sorti pile à la fin de l’année dernière.

LE DISQUE: Stranger Cole est une légende, et SteadyTones est un excellent backing-band. Libre à vous de vous réjouir qu’ils s’assemblent pour un six titres sur Liquidator Music. Franchement, on a déjà vu pire comme programme. (suite…)

Stranger Cole au Garance Reggae Festival.. la vidéo !

garance-reggae-festival-2013-21-700x466L’occasion de parler de Stranger Cole était trop belle pour ne pas la saisir ! En effet quel beau cadeau que nous offre la chaîne Arte en mettant à disposition sur sa plate-forme  « Arte Live Web » le concert donné en juillet dernier par Wilburn Theodore Cole au Garance reggae festival a Bagnols-sur-Cèze dans le Gard.

Stranger Cole est né en 1945 a Kingston. Son surnom de « Stranger » lui vient de son père qui lui trouvait peu de ressemblance avec le reste de la famille ! Sympa pour la maman .. (suite…)

RIVERBANK : Allez-y c’est gratos

On vous parlait il y a quelques semaine de l’institution Riverside Stomp organisée chaque année en juin (c’était ce week-end) à Mainz Kastel (agglomération de Mayence/Wiesbaden) avec une programmation en général excellente et une tête d’affiche toujours tenue par une vieille gloire jamaïcaine (Winston Francis, Derrick Morgan, The Pioneers, Pat Kelly…). Cette année, c’était Derrick Harriott. En bien comme si ça ne suffisait pas, le Reduit de Mainz Kastel (à 150 km de nos frontières) remet le couvert deux mois plus tard pour le RIVERBANK open air, et cette fois ça ne vous coûtera rien, que dalle, nada : C’est gratos de chez gratos !

Stranger Cole en tête d’affiche, backé par les excellents Steady Tones, les Hongrois de Pannonia Allstars Ska Orchestra, Mr T Bone avec les Caroloregians, et les Vénézuéliens de Big Mandrake pour ouvrir le bal, tout ça ne plein air au Reduit, le 17 août à partir de 17h. Ahhh l’Allemagne….

Stranger in The Night (of Strasbourg)

592283_390667724349564_1245954242_n[1]Qu’ils sont chanceux les Strasbourgeois ! On vous parlait récemment de Cartoon Violence qui pose sa valise dans la capitale alsacienne le temps d’une soirée, et ben là on est carrément deux crans au-dessus puisque c’est STRANGER COLE en personne qui viendra jouer au Molodoï le jeudi 17 janvier. Attention roulement de tambour : date UNIQUE en France ! Stranger Cole est l’une des dernières légendes de la musique jamaïcaine, alors profitez-en, l’occasion ne se représentera peut-être pas de sitôt. (suite…)

Le 1er Ep de The SteadyTones maintenant en vinyle

Comment ça vous ne connaissez pas THE STEADY TONES ? C’est un sextet bavarois, donc qui aime la choucroute et la bière, mais aussi, et c’est ça qui nous intéresse, la musique jamaïcaine qui groove. Du côté de la batterie, vous retrouverez d’ailleurs un joyeux gaillard chevelu qui se fait appeler « The Prince Of Rudeness » lorsqu’il monte sur scène avec ses potes de The Upsessions pour les shows « Judge Dread Memorial » où il se plait à imiter le défunt skinhead anglais mieux que Laurent Gerra quand il fait Jack Lang. Le combo avait sorti en début d’année un premier Ep 4 titres en formal CD, et bien le voici qui sort en vinyle (le 26 octobre exactement sur Grover Records). Les mecs du Precious Oldies Sound System (et les autres) peuvent d’ores et déjà préparer les biffetons. (suite…)