Rude Boy Train

THE MIGHTY MIGHTY BOSSTONES – When God Was Great – Hellcat Records

Whengodwasgreat.jpgUN PEU D’HISTOIRE: Onzième album des multiplatinés papes du ska-core, devenu plutôt ska-punk depuis le hit ‘Let’s Face It » en 1997, « When God Was Great » est aussi la première sortie du gang de Boston chez Hellcat Records. Ça semblait pourtant évident.

Et pour faire les choses correctement, le groupe a demandé à Tim Armstrong, le boss de la scène US qu’on aime, de coproduire le disque, en duo avec Ted Hutt, un ex-Flogging Molly, célèbre pour les prods de Dropkick Murphys, Street Dogs, Mxpx, Bouncing Souls…

LE DISQUE: Il est étonnant que constater l’état de forme des Mighty Mighty Bosstones, plus de 35 ans après leur formation. On aurait pu les perdre après le hiatus de 2003 mais au contraire, malgré les années ils sont revenus plus en forme que jamais en 2007 en publiant quelques merveilles. (suite…)

Rude Boy Train Radio 084… La nouvelle playlist de Clem !!!!

Rudeboys & Rudegirls, nouvel épisode Rude Boy Train, avec au programme du jour la nouvelle playlist de l’ami Clem …. Jackie Mittoo, John Holt & The Paragons, Arthur Kay, Easy Stars All Stars, The Skints, Tim Armstrong, Ranking Junior, Rude Boy, GeorgeHeavyball, New Town Kings, The Dead 60’s, The Downsetters, The Rough Kutz, The Mighty Mighty BossTones, The Spitfires……

Bonne écoute à tous !!!

(suite…)

Rude Boy Train Radio 078 – Release Party 2019 N°02

Rudeboys & Rudegirls, nouvel épisode Rude Boy Train Radio avec au programme du jour l’actualité de votre webzine préféré avec Smokin’ Fuzz, Delta5,  New Age Steppers, Matah feat. Charlat58, Dave Hillyard, Basement 5, Gentleman’s Dub Club, Mikey Dread, The Specials, Tim Armstrong, Burning Heads, Jaya The Cat, Mad Caddies…..

Bonne écoute à tous !

(suite…)

THE INTERRUPTERS – Fight the good fight – Hellcat Records

Résultat de recherche d'images pour "the interrupters fight the good fight"UN PEU D’HISTOIRE: Depuis 2012, THE INTERRUPTERS, combo ska-punk de Los Angeles, est devenu incontournable. Emmené par Aimee Allen et les frères Bivona (guitare, basse, batterie) le quatuor s’est fait rapidement connaître avec sa version de « Treat The Youth Right » de Jimmy Cliff et avec les reprises de Tim Armstrong sous le nom de Tim Timebomb.

Le premier album était sorti en 2014 en version vinyle+CD sur Hellcat Records, suivi moins de deux ans plus tard par « Say It Out Loud », toujours sur le même label. Et avec un producteur nommé Tim Armstrong, comme par hasard…

Depuis, le groupe a pas mal arpenté les routes des USA, et aussi un peu celles d’Europe, et a forcément participé au grand raout de « Back To The Beach » à Huntington Beach en avril dernier, avec Goldfinger, Aggrolites, Mustard Plug, Hepcat, Aquabats et compagnie… (suite…)

Troisième album pour THE INTERRUPTERS

Dire que l’annonce de la sortie du troisième album de THE INTERRUPTERS est une grande nouvelle est un euphémisme. Le quatuor californien emmené par Aimee Allen, avec derrière les trois frangins Bivona, avait sorti en 2016 un pur disque de ska-punk qui tue, « Say It Out Loud« , qui restera comme un modèle du genre. Et le premier opus en 2014 était aussi de très haut niveau.

On sait que la sortie du nouvel album est programmée pour le 29 juin prochain sur Hellcat Records, et que c’est produit par qui ? Par le parrain Tim Armstrong pardi ! (suite…)

THE INTERRUPTERS – Say It Out Loud – Hellcat Records

Afficher l'image d'origineUN PEU D’HISTOIRE : La première fois que j’ai entendu parler de THE INTERRUPTERS, c’était à l’occasion des reprises de Tim Armstrong sous le sobriquet de Tim Timebomb and Friends. The Interrupters, c’est un quatuor ska-punk de Los Angeles formé en 2012, avec dedans les trois frangins Bivona à la gratte, à la basse et à la batterie, et avec la charismatique Aimee Allen au chant. Le combo s’est fait rapidement connaître et nous avait fait plaisir avec sa reprise de « Treat The Youth Right » de Jimmy Cliff et avec quelques singles bien envoyés, avant de pondre un premier album en 2014 en version vinyle+CD sur Hellcat Records, le super label US plus si super que ça.

Le groupe est venu dans nos contrées l’année dernière, en première partie de Bad Religion notamment, et il revient cette année en forme, et avec un second album, « Say It Out Loud », sorti seulement un an et demi après le précédent, toujours sur le label au chat de l’enfer. Et avec un producteur nommé Tim Armstrong, comme par hasard (suite…)

Tim Armstrong raconte l’épopée two tone pour Noisey

Tim Armstrong, encore lui ! Quoi, qu’est-ce qu’il a encore fait ? Rien de mal, au contraire. Il se trouve que Vice, le magazine urbain des skaters et des amateurs de photos de Terry Richardson (le roi de la hype) né au début des années 90 au Québec,  a lancé en 2011 un webmagazine, Noisey, où on peut trouver pas mal d’articles assez intéressants sur les musiques « alternatives » (avec des guillemets).

Le site s’est dernièrement intéressé à un certain nombre de subcultures (difficile de traduire ça par sous-culture) en produisant une poignée de documentaires appelés « Under the influence… ». Le premier est consacré au New York Hardcore, le troisième au Krautrock allemand, et donc le deuxième, celui qui nous intéresse ici, au ska two tone britannique. Le documentaire s’appelle donc « Under The Influence: 2 Tone Ska » et il est narré par le chanteur de Rancid. (suite…)

Toujours du ska du côté de Rancid

RANCID. Le meilleur groupe punk au monde. Point barre. Et le meilleur groupe du monde a décidé de sortir son huitième album, « Honor Is All We Know » le 27 octobre prochain sur Hellcat Records, le label drivé par Tim Armstrong (le chanteur/guitariste), avec à la prod Brett Gurewitz, le patron d’Epitaph accessoirement gratteux chez Bad Religion qui a déjà produit la plupart des skeuds du groupe. Et ça pour une nouvelle, c’est une bonne nouvelle.

Vous allez me dire « que diable ces punks viennent-ils faire par ici. Certes, Armstrong a produit le dernier Jimmy Cliff et il a enregistré avec The Aggrolites, mais Rancid, c’est punk de chez punk non ? » Oui c’est vrai, mais Rancid, ne l’oublions pas, a toujours aimé le ska. (suite…)

L’album de The Interrupters dévoilé

Personnellement ce disque, je l’attends depuis longtemps, depuis très longtemps, depuis trop longtemps. Mais ça y est, le premier album de THE INTERRUPTERS, combo ska-punk de Los Angeles, arrive et sera dans les bacs le 4 août grâce à cette belle maison de qualité qu’est Hellcat Records, la filiale d’Epitaph. Vous pourrez choisir entre les mp3 pouraves, le beau vinyle ou le sympathique CD, et même que c’est produit par ce génie de Tim Armstrong.

Là tout de suite, on ne va pas faire tout un pataquès avec ce disque, mais juste vous mettre dans les oreilles les deux morceaux les plus tradis, les plus cool, le plus « roots », même si le terme, avec un groupe pareil, peut sembler un brin mal à propos. (suite…)

The Interrupters : Nouveau titre en écoute

Le premier album de THE INTERRUPTERS, excellent groupe ska-punk de Los Angeles emmené par Aimee Interrupter et les trois frères Bivona, est toujours attendu, mais semble tarder à montrer le bout de son nez. Mais le quatuor qui aime le son two-tone n’est pas non plus du genre à se tourner les pouces. Car en plus de servir de backing-band à Tim « Timebomb » Armstrong, le combo a enregistré une superbe reprise de Jimmy Cliff (« Treat The Youth Right« ) pour la compilation « Dale La Bota », et  a pondu deux 45 tours co-édités par Hellcat et par Pirates Press Records, « Liberty » et « Family », tous deux quasi épuisés, alors dépêchez-vous de les commander ici. (suite…)

Page suivante »