Rude Boy Train

THE DUALERS – VOICES FROM THE SUN-SUNBEAT RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : Inénarrables Dualers… Biberonnés à la Northern Soul et aux sons Jamaïcains par un daron initiateur d’un des premiers sound-systems British, les deux frangins Cranstoun se retrouvent comme par hasard à balancer en mode buskers leurs reprises de grand classiques aux coins des rues de Londres. En 2004, Un vieux copain d’école, conscient qu’on ne rameute pas comme ça des centaines de personnes à chaque set sans un certain talent, les convainc d’enregistrer un premier single, « Kiss On The Lipps ». Ils montent ensemble pour l’occasion, leur propre label, Galley Music… Le single, qu’ils proposent aux boutiques Virgin et HMV locales, s’écoule en un rien de temps… L’histoire de The Dualers est définitivement lancée…

Six ans, des dizaines de concerts et une bonne dizaine d’albums plus tard, dont les plus fameux sont « The Melting Pot » et The Cooking Pot », Simon décide de partir de son côté pour se consacrer à ses envies de rythm’n’blues, mais Tyber, définitivement accroché au ska et au reggae, persévère lui sous le nom de The Dualers avec des nouveau musiciens dont Peter Lee qui fait office de seconde voix…

Les albums et les tournées sold out s’enchainent sans faiblir, et de « Back To Paradise » à ce tout nouveau « Voices From The Sun », on n’est pas loin du sans faute pour ce groupe éminemment sympathique 100% DIY même si l’on pourrait leurs souhaiter une carrière plus internationale, largement méritée.

Un LP disponible pour l’instant en digital et en CD, et en version vinyle d’ici fin octobre…

LE DISQUE : Tous les fans des Dualers peuvent être rassurés, ils retrouveront le traditionnel cocktail de ska, de reggae et de rocksteady de la bande à Tyber, le tout parfaitement produit et subtilement mis en voix. Ceux de la première heure continueront peut-être encore à regretter l’absence du frangin Si, qui faisait une partie du sel de ce groupe…

Mais arrêtons de tortiller pour faire droit, balayons ces souvenirs révolus d’un revers de la main et profitons des merveilles dont regorge ce tout nouveau « Voices From The Sun » !

Les rocksteady sont ici comme à l’accoutumée, délicieusement orchestrés, à l’image de ce « Sunny Days » gorgé de soleil, cuivres en goguette et chœurs impeccables… « Just As You Are » confirme s’il le fallait encore tout le talent d’écriture de Tyber Cranstoun : son refrain est juste énorme, toujours avec des cuivres arrangés aux petit oignons et le petit break toasté qui vient parfaitement relever l’ensemble…

« Some A Dem » et « Wake up With You » sont deux petits bijoux d’early reggae, plus funky pour le premier, avec une basse ronde et des vents tranchants, le second plus cool, sur des gros arrangements de claviers, avec ces arpèges de piano délicieux…

Si on a le petit regret de voir disparaître le boss-reggae de ce nouvel opus, on a par contre la belle surprise de voir The Dualers superbement inspirés sur deux reggae très 70’s, « Yippee I Ay », un gros rub-a-dub à la Joe Gibbs, et le sompteux « Clother You Get ».

On aurait aussi bien aimé que « Special » une superbe chanson gospel au demeurant, bénéficie d’un traitement Binghi plus appuyé pour lui donner des airs plus Jamaïcains qui lui auraient été, à coup sûr, comme un gant…

Mais, avec des reggae funky à souhait comme ce génial « Johnny Dangerous », les regrets s’envolent, et on se contente de remuer énergiquement son popotin sur ce hit en puissance…

Pour ce qui est des influences Ja, elles sont par contre 100% appliquées sur le bon lot de ska présents ici, du sautillant et cuivré « Sweet Jamaica », une bombe à briquer les parquets, au plus swing 60’s « Mr Penniless » carrément formidable du couplet au refrain, en passant par le tubesque « Hole In My Pocket » et son harmonica virevoltant, que le Prince lui-même n’aurait sûrement pas renié, les amateurs du genre seront gavés…

Ce « Voices From The Sun”, qui se conclu de belle manière par une réorchestration réussie du titre « Red Light » déjà présent sur « Back To Paradise », est une nouvelle démonstration de songwriting de la part de Tyber Cranstoun, avec des titres efficaces, des textes tout simplement beaux, aux sens du rythme et de l’harmonie vocale hors pairs… Avec son groupe, solide derrière son leader, The Dualers nous régale encore une fois de 14 titres variés et impeccablement produits… Une perle !

Bronsky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *