Rude Boy Train

WILD MAN RIDDIM-PANATLANTIC-Diger records

UN PEU D’HISTOIRE : Wild man Riddim, c’est le groupe ska-jazz venu du froid, d’Oslo, plus précisément, composé par un noyau de zicos qui officient aussi dans l’excellent groupe The Phantoms… C’est d’ailleurs par le biais de ce groupe que l’on découvre son pendant ska-jazz 100% instru à l’occasion de la sortie d’un premier opus, « Worldwide Frenquency » à l’efficacité redoutable et aux compos dynamique et originales…

Un second album tout aussi fameux sortira l’année suivante, nommé tout simplement « Wild Man Riddim » qui ravira tout autant nos oreilles, explorant par ailleurs quelques terrains plus exotiques tendance afro-beat avec une certaine réussite, se prêtant aussi à l’exercice de la chanson, avec « Elevate Yourself », un reggae-ragga bien cool.

Pour ce troisième album, les gars d’Olso confient leurs bandes à l’incontournable Victor Rice, aiguisant encore un peu plus notre interêt… Le bien nommé « Panatlantic » est donc sorti cette fin septembre et c’est une curiosité !

LE DISQUE : Il m’a fallut un paquet de temps pour vous pondre la review de ce « Panatlantic », le nouvel album des Wild Man Riddim ! Faut dire qu’après avoir fait tourner des trucs aussi immédiats que des Death Of Guitar Pop ou bien Mr Kingpin, ben le ska jazz des Norvégiens paraît un peu âpre aux premières dégustations.

Par exemple l’écoute d’un titre comme « Bombo RD Boogie », sur un rythme plutôt afro, avec ses nombreuses divagations jazzy et son chorus pas trop du genre festif est vraiment à réserver aux gros fans du genre. « Mumbai Riddim Train » est un peu du même tonneau, même si l’ambiance s’y fait plus lumineuse, plus funky.

Si « Iquaroo » nous offre des beaux moments, son refrain plus qu’alambiqué n’arrive toujours pas à passer le gosier, même après presque trois semaines d’écoute, alors je jette l’éponge !

Une fois ces trois morceaux digérés, on retrouve finalement les gars d’Oslo dans tout ce que l’on a pu apprécier de leurs précédents opus : Le ska aux intonations latino de « On a Jetpack to Cuba » balance bien et les différents solos sont solides.

Tout le monde retrouvera ses petits sur un ska beaucoup plus trad comme l’est « Moskenes Ferga », où ça balance du tonnerre avec un chorus délicieusement feutré et des solos plus accessibles. Dans la même veine, « Salska » est une petite bombinette à la TSPO, la puissance de feu des Nippons en moins, mais avec ses percus entêtantes, une grosse rythmique et des solos particulièrement réussis, ça rivalise dans le genre, pour ce qui est à mon avis le meilleur titre de l’album. Même numéro tout aussi convainquant avec « Northwest » bien nerveux, très fun et lumineux.

Preuve du caractère bien trempé de Wild Man Riddim, même si la prod de Victor Rice est en tout point impeccable, j’ai rarement entendu un album lui étant passé dans les mains où l’on ressent si peu son influence… Peut-être à moindre mesure sur « Zipline Timetravel » par la mise en avant des claviers et pour la rondeur de la ligne de basse, mais tout ça se fait très léger. Ce dernier titre est par ailleurs excellent, en mode rocksteady à la cool.

Sur un rythme très proche, quasi reggae, « Tigertown Lockdown » est encore un cran au-dessus, avec un chorus en clair-obscur et des solos planants. Sa version Dub qui conclue l’album est elle aussi une belle réussite, mais quand on sait qui est derrière les potards pour l’exercice, ce n’est finalement pas une grande surprise.

Voilà donc pour ce « Panatlantic » qui laisse sur une drôle d’impression. Avec sa poignée de titres vraiment trop jazzy, trop complexes pour le simple fan de musique Jamaîcaine que je suis, j’ai bien failli mettre ce nouvel album des Wild Man Riddim trop rapidement de côté. J’aurais raté alors l’autre versant, celui d’un du ska trad instru d’un niveau excellent, aux compos bien foutues et aux sons très travaillés… Allez, jetez-y une oreille et faites-vous votre propre opinion, ça en vaut bien la peine !

Bronsky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *